Etude morphologique de l'actine beta, de la l-caldesmone et de la calponine acide pendant le developpement postnatal du systeme nerveux central et apres lesions epileptiques chez le rat

par MARC PLANTIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Alfonso Represa.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie dans le cerveau ainsi que dans des cultures de neurones et d'astrocytes l'expression et la localisation de l'actine , une des deux isoformes non-musculaire de l'actine, la l-caldesmone et la calponine acide, deux proteines se liant a l'actine et connues pour stabiliser les filaments d'actine et inhiber l'activite atpasique de l'actomyosine. Nous montrons que : 1. L'immunoreactivite de l'actine est particulierement enrichie dans la microglie-macrophage et qu'elle est associee aux changements morphologiques que subissent ces cellules pendant le developpement postnatal et apres lesion lors de la reaction microgliale. 2. In vivo la caldesmone et la calponine sont localisees exclusivement au niveau postsynaptique et se concentrent dans les epines dendritiques et les densites postsynaptiques des neurones matures ; ces deux proteines sont plutot adjacentes et non superposees dans les memes regions somatodendritiques et colocalisent avec l'actine et la myosine. 3. La calponine est presente dans les cellules astrogliales in vivo et specialement enrichie dans la glie radiale, alors que pour la caldesmone aucune immunoreactivite n'est decelee in vivo dans les cellules gliales bien qu'elle soit presente dans les astrocytes en culture. 4. L'expression de ces proteines est regulee de facon spatio-temporelle pendant le developpement postnatal de l'encephale. 5. Comme la caldesmone, la calponine est particulierement enrichie dans les cones de croissance des cellules en culture ou elle se concentre dans les lamellipodes, alors que les filopodes sont peu ou pas immunoreactifs. 6. Apres lesion, les immunoreactivites de la caldesmone et de la calponine augmentent dans les neurones degeneratifs de l'hippocampe et de l'amygdale avant de disparaitre dans les regions sclerosees et de persister dans les cellules nerveuses qui ont survecues. De plus, l'expression de la calponine acide est etroitement associee a la reaction astrogliale dans la region ca3 et le hilus de l'hippocampe. L'expression et la localisation de ces trois proteines dans les cellules et les regions subcellulaires connues pour etre particulierement plastiques suggere un role important dans les remaniements morphologiques associes aux differentes formes de plasticite du systeme nerveux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 p.
  • Annexes : 219 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014484
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.