Recherche des systemes de reparation de l'adn chez deux archaea hyperthermophiles du genre pyrococcus

par EMMANUELLE GERARD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PATRICK FORTERRE.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous nous sommes interesses a la reparation de l'adn chez des archaea hyperthermophiles. En effet, alors que ces organismes se developpent a des temperatures proches de 100\c pouvant provoquer de nombreuses lesions dans leur genome, leurs mecanismes de reparation de l'adn sont tres peu connus. Au cours de cette etude nous avons tout d'abord mis en evidence, chez l'archaeon hyperthermophile pyrococcus al 585, un gene homologue a mind implique dans la division cellulaire chez escherichia coli. Une etude phylogenetique de ce gene a revele qu'il est present uniquement chez les procaryotes et que la proteine mind doit avoir un role plus general qu'une interaction avec les proteines minc et mine pour le placement correct du septum de division. Nous avons ensuite recherche si des proteines etaient induites par les rayons gamma ou l'eau oxygenee chez deux archaea dont les genomes sont entierement sequences : pyrococcus furiosus et pyrococcus abyssi. Nous avons pour cela utilise la technique d'electrophorese bidimensionnelle de proteines. Nous avons pu verifier l'extreme resistance de p. Furiosus aux rayons gamma et mettre en evidence une radioresistance aussi importante chez p. Abyssi. Ces organismes sont en effet environ 12 fois plus radioresistants qu'e. Coli. Quatre proteines semblent induites apres irradiation gamma chez p. Furiosus. Chez p. Abyssi, il n'a pas ete possible de mettre en evidence de proteines induites par cette technique. Certaines proteines pourraient par contre etre modifiees en reponse a l'irradiation. L'etude de l'adn genomique apres irradiation par electrophorese en champ pulse a revele que p. Furiosus et p. Abyssi sont capables de supporter une dizaine de cassures double brin dans leurs chromosomes sans perte de viabilite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 p.
  • Annexes : 188 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014467
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.