Etude de l'interface entre deux polymeres : relation entre le profil de l'interface et l'energie

par GUILLAUME BACRI

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de FRANCOIS BOUE.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous etudions l'interface formee par la mise en contact : - d'un polymere fondu constitue de chaines libres - d'un reseau de chaines interconnectees par des points de reticulation, dessinant des mailles le profil de cette interface reseau/fondu est etudie par reflectometrie de neutrons. On trouve que les chaines permeent le reseau en volume seulement si leur masse est inferieure a celle de la maille. Au-dela, le gonflement a l'equilibre est tres faible en volume. L'interface se limite a la taille de la maille. L'existence d'heterogeneites de reticulation, etablie dans des travaux anterieurs par diffusion de neutrons en volume, est peu nette ici. La cinetique d'etablissement de l'interface est plus lente que dans le cas de l'interdiffusion entre deux fondus. L'adhesion a cette interface reseau/fondu est etudiee par clivage : on separe les deux couches fines de reseau et de fondu, prealablement pressees en sandwich entre deux plaques de polymere. Les problemes de pollution de l'interface par le polymere des plaques ont ete resolus. Dans la thematique de l'adhesion, les aspects originaux sont ici : une interface controlee, eventuellement large du fait des heterogeneites (d'ou une interface resistante) et la cohesion des chaines en reseau (d'ou une dissipation cooperative de l'energie). Nous avons compare clivages statique et dynamique. Le sondage de la surface apres fracture par faisceau d'ions (detection du deuterium) permet une caracterisation precise de son cheminement, apres resolution des problemes de rugosite. Ces mesures d'adhesion montrent un renforcement de l'interface quand la masse du fondu est grande devant la maille du reseau, malgre une interface plus etroite. Nous interpretons ce paradoxe par une augmentation du nombre de boucles a l'interface. Mais nous n'avons pas de signature de l'existence d'heterogeneites en surface. Enfin, ce texte rapporte aussi des etudes preliminaires mais prometteuses de l'interface entre deux reseaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 258 p.
  • Annexes : 80 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014442
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.