Etude des mecanismes moleculaires et role du trafic nucleocytoplasmique d'i kappa b alpha, un inhibiteur du facteur de transcription nf-kappa b

par Pierre Turpin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Catherine Dargemont.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La regulation de l'expression de nombreux genes impliques dans les reponses inflammatoires et immunes, dans le controle de l'apoptose ainsi que dans la transcription de certains genomes viraux, repose sur l'activite du facteur de transcription nf-b. Les proteines ib controlent l'activite de nf-b en masquant sa sequence de localisation nucleaire (nls) et en le retenant dans le cytoplasme. De nombreux stimuli conduisent a la degradation des proteines ib et nf-b, est importe dans le noyau ou il exerce ses fonctions. Le gene codant pour ib fait partie des genes induits par nf-b et ib est neosynthetisee a la suite d'une stimulation. Ib neosynthetisee se localise dans le noyau et participe a la repression post-inductionnelle de la transcription dependante de nf-b en inhibant l'interaction entre nf-b et l'adn. Nous avons montre qu'ib est une proteine constitutivement localisee dans le noyau et le cytoplasme de cellules hela, capable de reguler l'activite de nf-b dans le noyau de cellules non stimulees (transcription basale) et a la suite d'une stimulation. Nous avons montre que les repetitions ankyrine d'ib lui permettent de se localiser dans le noyau lorsqu'elle n'interagit pas avec nf-b. In vitro, l'import nucleaire d'ib necessite la presence de la machinerie d'import nucleaire des proteines possedant une nls riche en lysines. L'interaction entre les repetitions ankyrine d'ib et cette machinerie se fait par l'intermediaire d'une ou des proteine(s) additionnelle(s). Nous avons identifie deux proteines candidates a cette fonction : ews (pour ewing sarcoma) et efp (pour estrogen responsive ring finger protein). L'interaction entre nf-b et ib dans le compartiment nucleaire de cellules stimulees est suivie par une decroissance rapide du contenu nucleaire en nf-b. Nous avons montre qu'un mecanisme d'export nucleaire rapide dependant d'une sequence d'export nucleaire (nes) riche en leucines dans la partie cooh-terminale d'ib, permet la relocalisation des complexes nf-b:ib dans le cytoplasme et l'arret de la transcription dependante de nf-b. Ainsi, le trafic nucleocytoplasmique d'ib permet de reguler de nf-b dans les compartiments nucleaire et cytoplasmique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 p.
  • Annexes : 450 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014399
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.