Une approche economisant les traitements pour reconnaitre l'ecriture manuscrite : application a la reconnaissance des montants litteraux de cheques bancaires

par DANIEL OLLIVIER

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de MICHEL WEINFELD.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these presente et valide les principes d'une approche economique des traitements s'appliquant aux systemes de reconnaissance hors ligne de l'ecriture manuscrite. Cette approche est proposee apres une analyse des methodes utilisees dans les systemes de reconnaissance. Celles-ci utilisent en effet de maniere incomplete les principes de la lecture humaine (reconnaissance globale, utilisation maximale de l'information disponible, adaptation) et ne sont generalement pas capables d'adapter leur comportement a la difficulte de la tache. Le principe de reconnaissance a l'economie consiste a reconnaitre l'ecriture manuscrite avec le minimum d'efforts dans le maximum de cas. Il est base sur le fait qu'il devrait exister des comportements differents pour des documents differents. Ceci necessite de repenser entierement la conception d'un systeme de lecture en essayant d'optimiser son efficacite globale. Nous avons pour cela developpe un modele decrivant et caracterisant les differents etapes d'un systeme de lecture. La validation de l'approche s'est faite experimentalement sur un probleme concret : la reconnaissance des montants litteraux de cheques bancaires. Le systeme comporte deux chaines de traitement. La premiere chaine doit traiter efficacement le maximum de cheques. L'organisation des traitements y est donc strictement lineaire, et les mots y sont reconnus globalement. La deuxieme chaine met en uvre des traitements supplementaires si la qualite de la solution fournie par la premiere chaine semble insuffisante. Dans notre application elle consiste a reinjecter de l'information depuis l'etape d'analyse syntaxique vers celle de reconnaissance. Les resultats obtenus en introduisant ces retroactions montrent qu'il est possible de reduire l'erreur de reconnaissance au niveau du montant de pres d'un tiers, pour une augmentation du temps de traitement inferieure a 15%. Ces resultats illustrent parfaitement les principes de l'approche economique des traitements.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 265 p.
  • Annexes : 121 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014304
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.