Etude par resonance magnetique nucleaire de la phase polymerisee du compose csc 6 0

par BARBARA SIMOVIC

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de DENIS JEROME.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons dans ce memoire une etude des proprietes electroniques de la phase polymerisee csc 6 0. La premiere etape de notre demarche a ete de suivre l'evolution des taux de relaxation du 1 3c et du 1 3 3cs en fonction de la pression hydrostatique appliquee. Nous avons d'abord montre que les fluctuations antiferromagnetiques disparaissent vers 5kbar, laissant place a un etat ordonne singulet de spin qui s'etablit en dessous de 20k. Les reponses differentes en pression et en temperature des taux de relaxation du 1 3c et du 1 3 3cs confirment la presence de fortes fluctuations antiferromagnetiques unidimensionnelles des la temperature ambiante mais persistance de ces fluctuations jusqu'a 9kbar indique que l'anisotropie ne varie pas sous pression. D'autre part, l'evolution en pression et en temperature des taux de relaxation respectifs du 1 3c et du 1 3 3cs est contradictoire avec l'idee d'une conduction metallique dans la phase polymerisee. Nous avons en effet montre que la relaxation du 1 3c est dominee par des fluctuations antiferromagnetiques unidimensionnelles et des fluctuations uniformes issues des spins localises. De plus, l'absence de variation sous pression du taux de relaxation du 1 3 3cs au dessus de 100k, prouve que ce noyau n'est pas couple a la susceptibilite de spin electronique. Suite a ces premiers travaux, nous avons donc cherche a mettre en evidence la coexistence un etat antiferromagnetique et un etat singulet de spin. Pour mener a bien ce travail, notre choix s'est porte sur le 1 3 3cs dont le moment quadrupolaire se couple a la distribution de charge locale et la presence d'un elargissement quadrupolaire statique et inhomogene nous donne la possibilite d'induire par une sequence d'echo de spin appropriee des echos quadrupolaires. D'une part, l'etude detaillee de la frequence quadrupolaire en fonction de la temperature nous a permis de mettre en evidence des changements dans la structure locale du site de l'alcalin. De l'autre, l'amplitude de ces echos etant fortement reduite par la distribution spatiale des champs hyperfins locaux, leur presence sur le signal de precession libre a pression ambiante jusqu'aux plus basses temperatures a revele celle d'une fraction de sites de 1 3 3cs decouples du magnetisme dans la phase polymerisee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 p.
  • Annexes : 98 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014286
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.