Etude structurale et fonctionnelle des systemes ferredoxine et thioredoxine dependants chez chlamydomonas reinhardtii

par STEPHANE LEMAIRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Pierre Jacquot.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le systeme ferredoxine/thioredoxine assure la regulation de l'activite de differentes enzymes en reponse a la lumiere. Les genes codant la ferredoxine, la ferredoxine-nadp reductase, la phosphoribulokinase, la thioredoxine m (trx m) et la thioredoxine h (trx h) ont ete isoles chez chlamydomonas reinhardtii. Le but principal de ce travail a consiste a etudier l'expression de ces genes en reponse a differents effecteurs. Des cultures de c. Reinhardtii ont ete synchronisees par des alternances lumiere/obscurite et etudiees par cytometrie en flux. Des conditions optimales de synchronisation ont pu etre definies. Cependant, les resultats indiquent que la synchronisation n'est pas parfaite au niveau de l'adn. Dans un second temps, l'expression des 5 genes a ete etudiee dans ces cultures synchrones. Elle est stimulee par la lumiere et controlee par l'horloge circadienne, ce qui suggere une nouvelle fonction inattendue pour la trx h. L'effet des inhibiteurs du transfert d'electrons suggere une regulation par differentes chaines de transduction du signal lumineux. Par la suite, l'induction de l'expression des trx m et h par les metaux lourds a ete mise en evidence. De plus les trx peuvent fixer les metaux lourds et que cette fixation inhibe leur activite. Ces resultats suggerent que les trx pourraient constituer un nouveau type de molecules impliquees dans les mecanismes de tolerance aux metaux lourds. Dans la derniere partie de ce travail, la structure des trx a ete etudiee. Les structures des trx m et h de c. Reinhardtii sont tres similaires alors que ces proteines presentent des stabilites thermiques et des spectres d'absorption differents. Le residu responsable des differences spectrales a pu etre identifie. Des residus cles influencant specifiquement la dependance de l'agregation vis-a-vis du ph et/ou de la temperature ont ete identifies. Ces resultats suggerent qu'il pourrait etre possible de stabiliser un intermediaire de denaturation afin d'en determiner la structure.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 275 p.
  • Annexes : 498 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014269
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.