Action du gene enod40 lors de la nodulation

par CELINE CHARON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Martin Crespi.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La symbiose qui s'etablit entre les legumineuses et les rhizobia conduit au developpement d'un nouvel organe racinaire, la nodosite, dont la morphogenese necessite l'expression de genes vegetaux specifiques. Le gene enod40 s'exprime dans les cellules corticales en division des l'initiation du primordium nodulaire et code pour un arn a petites orf. Ce travail de these contribue a l'analyse de l'action du gene enod40 lors de la nodulation. Nous avons montre qu'en situation de carence azotee et en absence de rhizobia, la surexpression d'enod40 induisait la dedifferenciation et la division des cellules du cortex racinaire. De plus, les plantes transgeniques m. Truncatula surexprimant enod40 ont presente, lors de leur interaction avec les bacteries rhizobia, une acceleration de leur cinetique de nodulation, et lors de leur interaction avec le champignon glomus mosseae, un nombre accru de mycorhizes. L'analyse de deux lignees transgeniques presentant de la cosuppression a montre une correlation entre la non-expression d'enod40 et une reduction du nombre de nodosites par plante ainsi qu'une perturbation de leur developpement. Nous avons aussi cherche a determiner la forme moleculaire du produit du gene et a analyser les mecanismes moleculaires mis en jeu lors de son action. Par microbombardement et par fusions traductionnelles, nous avons montre que l'arn enod40 possedait au moins 2 regions biologiquement actives. L'activite de la region 5 de l'arn enod40 serait liee a la traduction d'une petite orf de 13 acides aminees, tandis que l'activite de la region 3 serait liee a la traduction d'une autre orf de 27 acides aminees chez m. Truncatula. Enod40 participerait donc au controle de la formation et de la differenciation des organes symbiotiques au sein du cortex racinaire. Il ferait partie d'une nouvelle classe de regulateurs de croissance chez les plantes. La caracterisation d'un tel gene ouvre de nouvelles perspectives sur la signalisation chez les vegetaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 275 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014267
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.