Modulation par la somatostatine de la transmission glutamatergique intrahypothalamique in vitro : analyse moleculaire et electrophysiologique

par CHRISTOPHE LANNEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Robert Gardette.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Deux noyaux hypothalamiques sont impliques dans le controle de la secretion pulsatile de l'hormone de croissance (gh) : le noyau periventriculaire (pev) et le noyau arque (arc). Cette secretion rythmique est principalement regulee par la liberation de deux neuropeptides hypothalamiques, l'un inhibiteur (somatostatine), l'autre stimulateur (ghrh), provenant respectivement du pev et de l'arc. Nous avons montre que la somatostatine pouvait, selon les sous-types de recepteurs somatostatinergiques (ssts) exprimes, augmenter ou diminuer la transmission glutamatergique dans l'hypothalamus. Ce travail a ete effectue sur deux types de preparations : des cultures primaires de neurones hypothalamiques et une reconstitution in vitro des connexions entre pev et arc. Les ssts responsables de la modulation de la reponse glutamatergique ont ete caracterises par : (1) une approche pharmacologique utilisant des agonistes selectifs des sous-types sst1 et sst2 associee a la detection sur cellule isolee des arnm des ssts, (2) en l'absence d'antagonistes selectifs, une strategie antisens dirigee contre le sst1 et le sst2. Nous avons demontre, in vitro, que l'activation selective du sst1 augmente les courants induits par l'application de glutamate alors que l'activation selective du sst2 les diminue. In vivo, ce traitement antisens a par ailleurs montre, pour la premiere fois, l'implication du sous-type sst1 dans le controle des parametres de la pulsatilite de la gh. Les effets de l'activation des sst1 et sst2 sur les courants glutamatergiques spontanes et miniatures montrent que la somatostatine module effectivement l'activite du reseau, par des mecanismes a la fois pre et postsynaptiques. La reconstitution in vitro des connexions entre les neurones du pev et de l'arc a permis, par rt-pcr sur cellule unique, de detecter simultanement l'expression des recepteurs ssts et de certains neuropeptides majeurs dans des couples de neurones relies par une connexion glutamatergique monosynaptique, tout en analysant l'effet de l'activation du sst1 et du sst2 sur cette transmission. Ces resultats montrent qu'il existe, in vitro, une transmission glutamatergique monosynaptique entre neurones du pev et neurones de l'arc modulee par la somatostatine et qui pourrait intervenir dans le controle hypothalamique de la secretion de gh.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 273 p.
  • Annexes : 200 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.