Mesures de la section efficace de la reaction 7be(p,) 8b a basses energies et implications dans le probleme des neutrinos solaires

par FAIROUZ HAMMACHE

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de JEAN-PIERRE THIBAUD.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le 8b produit dans le coeur du soleil a travers la reaction 7be(p,) 8b est la source majeure sinon unique des neutrinos de hautes energies detectes dans la plupart des experiences de detection des neutrinos solaires, excepte gallex et sage. Ces experiences ont toutes mesure un flux de neutrinos inferieur a celui predit par les modeles solaires. Plusieurs explications ont alors ete invoquees pour tenter de comprendre ce deficit mais toutes necessitent une connaissance precise de la valeur de la section efficace de la reaction 7be(p,) 8b, puisque le flux des neutrinos du 8b est directement proportionnel a cette derniere. La mesure directe de la section efficace de cette reaction a l'energie solaire est impossible a cause de sa tres faible valeur (de l'ordre du femtobarn). Pour contourner ce probleme, les sections efficaces sont mesurees a plus haute energie puis extrapolees a l'energie solaire en utilisant une dependance en energie theorique. Les six determinations experimentales precedentes de la section efficace se divisaient en deux groupes bien distincts presentant des ecarts de l'ordre de 30%, ce qui impliquait une incertitude du meme ordre sur le flux des neutrinos de hautes energies. Remesurer avec une meilleure precision la section efficace de cette reaction est donc apparu tres important. Dans un premier temps, nous avons effectue des mesures directes de la section efficace de cette reaction dans la gamme d'energie comprise entre 0. 35 et 1. 4 mev (cm). Ces experiences ont fait l'objet d'une mesure precise de chacun des parametres intervenant dans la determination de la section efficace. Dans un second temps, nous avons entrepris des mesures de la section efficace aupres de l'accelerateur papap, a 185. 8 kev, 134. 7 kev et 111. 7 kev, l'energie dans le centre de masse la plus basse jamais atteinte a ce jour. Les resultats sont en excellent accord avec ceux obtenus a plus hautes energies. La valeur trouvee pour le facteur astrophysique s 1 7(0), par l'extrapolation de nos donnees est egale a 19. 21. 3 ev-b, ce qui entraine une reduction sensible de l'incertitude sur le flux des neutrinos de haute energie du 8b.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 p.
  • Annexes : 87 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014253
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.