Transport de chaleur dans les supraconducteurs organiques

par STEPHANE BELIN

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de KAMRAN BEHNIA.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce memoire decrit une etude du transport de chaleur dans la phase supraconductrice des conducteurs organiques. La conductivite thermique a ete utilisee avec succes pour sonder la symetrie du parametre d'ordre des supraconducteurs exotiques tels que les fermions lourds ou les supraconducteurs a haute temperature critique. En ce qui concerne les supraconducteurs organiques, il y a eu peu d'etude traitant de la symetrie du parametre d'ordre. Je presente les premieres mesures de conductivite thermique dans la phase supraconductrice de (tmtsf) 2clo 4 et -(bedt-ttf) 2cu(ncs) 2. La transition supraconductrice de (tmtsf) 2clo 4 est caracterisee par une nette diminution de la conductivite thermique comparee a celle de la phase normale. Cette diminution est reliee a la condensation des quasi-particules dans le superfluide. Le resultat principal est que nos donnees se sont montrees incompatibles avec la presence de noeuds dans le parametre d'ordre supraconducteur de (tmtsf) 2clo 4. Neanmoins dans le cas d'une surface de fermi ouverte comme dans les sels de bechgaard, l'absence de noeud ne permet pas d'exclure d'eventuels changements de signe du parametre d'ordre. L'etude de -(bedt-ttf) 2cu(ncs) 2 a montre un comportement different. A la transition supraconductrice, nous avons observe une nette augmentation de la conductivite thermique similaire a celle observee dans les supraconducteurs a haute temperature critique. L'analyse conclut principalement a une augmentation de la contribution du reseau au transport de chaleur ce qui suppose l'existence d'un fort couplage electron-phonon. Neanmoins une partie du pic pourrait etre aussi une signature d'une augmentation de la contribution des quasi-particules au transport de chaleur due a une augmentation de leur libre parcours moyen. A base temperature dans la phase supraconductrice, la conductivite thermique presente une contribution lineaire finie qui s'interprete comme une contribution residuelle d'origine electronique. La valeur de ce terme lineaire est proche de celle prevue par la theorie du transport dans les supraconducteurs non conventionnel dans le cas d'une symetrie d'onde d.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 116 p.
  • Annexes : 78 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014249
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.