Reponse electrique et magnetique de systemes mesoscopiques isoles

par YVES NOAT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Hélène Bouchiat.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La coherence de phase donne lieu a une correction quantique a la polarisabilite d'un systeme mesoscopique. Dans l'ensemble canonique, la magnetopolarisablite est negative et d'amplitude tres faible dans le regime ballistique. Elle est strictement nulle dans le regime diffusif. En revanche, il existe un effet significatif dans l'ensemble grand canonique, pour une frequence tres superieure a l'elargissement des niveaux. La partie imaginaire de la susceptibilite a egalement ete etudiee. Celle-ci est reliee aux proprietes statistiques du spectre d'energie electronique, qui sont decrites par la theorie des matrices aleatoires. Dans le regime du spectre discret, la partie dependante du flux de la susceptibilite change de signe en fonction de la frequence. Son amplitude est de l'ordre de la susceptibilite classique. La susceptibilite d'anneaux et de carres mesoscopiques graves dans des heterojonctions semiconductrices gaas/gaalas a ete mesuree a tres basse temperature. Le reseau de systemes mesoscopiques est couple a un microresonnateur supraconducteur, dont on mesure les variations de frequence de resonance et de facteur de qualite. La susceptibilite des carres change de signe en fonction de la frequence et du nombre d'electrons. A faible densite et a basse frequence, le signe est oppose a la localisation faible et change de signe a frequence superieure. Le comportement de la susceptibilite est interprete en terme de sensibilite de la statistique des niveaux a un champ magnetique. La partie non-dissipative correspond a un courant permanent diamagnetique, dont le signe, contraire a la plupart des predictions theoriques, reste incompris. La polarisabilite d'un reseau d'anneaux mesoscopiques a ete mesuree a haute frequence. Pour cela un nouveau type de resonateur a ete concu, permettant un decouplage des effets electriques et magnetiques. Nous observons une magnetopolarisabilite positive, dont l'amplitude est compatible avec nos predictions theoriques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 p.
  • Annexes : 116 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014243
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.