Etude des mecanismes d'action des particules diesel sur l'epithelium respiratoire en culture

par SONJA BOLAND

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Francelyne Marano.

Soutenue en 1999

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail de recherche presente ici concerne l'etude de la reponse des cellules epitheliales nasales, tracheales et bronchiques d'origine animale ou humaine aux particules diesel. Nous avons montre que les particules diesel sont facilement phagocytees par les cellules epitheliales quelque soit leur origine dans l'appareil respiratoire. La quantification de cette phagocytose a montre qu'elle depend du temps de contact et de la concentration en particules mais qu'elle n'est pas specifique aux particules diesel. Cette phagocytose, qui peut etre observee des 4 heures d'exposition n'induit pas un effet cytotoxique immediat. Les particules diesel sont suspectees d'intervenir dans la genese de maladies allergiques. Nous avons demontre que les cellules epitheliales pourraient participer activement a cette reponse inflammatoire. En effet, la lignee bronchique humaine (16 hbe 14o) ainsi que les cultures primaires de cornets nasaux humains produisent constitutivement de l'il8, du gm-csf ainsi que de l'il1 dans le cas des cultures de cornets nasaux. Les particules diesel ont pour effet d'augmenter le relargage de ces cytokines de maniere specifique, dependante du temps et de la dose. Une etude approfondie des mecanismes de l'induction de la secretion du gm-csf a montre qu'elle necessite la phagocytose des particules et implique des especes activees de l'oxygene comme messager secondaire. La voie de signalisation fait intervenir egalement des tyrosine kinases et notamment la voie des map kinases, qui pourrait conduire a l'activation de facteurs de transcription tels que nf-b dont nous avons montre une augmentation de la liaison a l'adn apres exposition aux particules diesel. En effet, nous avons demontre que l'augmentation de la secretion du gm-csf necessite sa transcription et l'arnm du gm-csf est augmente par les particules diesel. Cette reponse inflammatoire semble essentiellement due aux substances organiques adsorbees et non aux metaux presents a la surface des particules.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 p.
  • Annexes : 196 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014239
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.