Analyse moleculaire des mecanismes de repression epigenetique et caracterisation de modificateurs du gene polyhomeotic chez drosophila melanogaster

par ANTOINE BOIVIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Maurice Dura.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez la drosophile, l'extinction aleatoire de genes places a proximite de l'heterochromatine centromerique ou le maintien de la repression des genes homeotiques par les produits des genes du groupe polycomb sont deux modes particuliers de repression epigenetique. De nombreux arguments laissent penser qu'un phenomene de compaction de la chromatine intervient dans ces deux types de repression transcriptionnelle. Afin de mettre en evidence in vivo une modification de la structure de la chromatine dans ces phenomenes de repression genique, j'ai introduit par transgenese le gene codant la dam methyltransferase de la bacterie escherichia coli dans le genome de la drosophile. Aucune activite methylase endogene n'ayant ete detectee chez la drosophile, l'activite methylase exogene peut etre utilisee comme rapporteur de l'accessibilite de l'adn au niveau d'un site particulier. La protection a la methylation, facilement mesurable par l'utilisation d'enzymes de restriction sensibles a l'etat de methylation de leur site de reconnaissance, reflete alors le taux de compaction de la chromatine in vivo. Ce systeme simple a permis de montrer que la repression mediee par l'heterochromatine, tout comme celle mediee par les produits des genes du groupe polycomb, fait intervenir une compaction de la chromatine. De plus, il est apparu que dans le cas de la repression mediee par l'heterochromatine, la compaction de la chromatine s'etend tout le long des regions inactivees, a l'image de la repression mediee par les proteines sir chez la levure. A l'inverse, les resultats que j'ai obtenus indiquent que la repression mediee par les produits des genes du groupe polycomb ne semble induire qu'une compaction locale de la chromatine. La seconde partie de mon travail a consiste a etudier plus precisement les effecteurs de la repression mediee par les genes du groupe polycomb. J'ai montre qu'au niveau du locus complexe polyhomeotic (ph), un gene du groupe polycomb, les deux unites genetiques correspondent aux deux unites moleculaires. De plus, en utilisant un systeme particulier d'insertion preferentielle des elements p contenant des sequences regulatrices de ph, j'ai identifie de nouveaux genes modificateurs de ph, des modificateurs deja caracterises ainsi que des genes intervenant dans le metabolisme cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 P.
  • Annexes : 496 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014155
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.