Croissance et structure des couches minces magnetiques cobalt / or

par NICOLAS MARSOT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CLAUDE GUILLOT.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie la croissance et la structure des films ultra-minces co/au, afin de correler leurs proprietes magnetiques avec leurs proprietes structurales. La croissance, a temperature ambiante, du co sur l'au (111) s'effectue en trois etapes distinctes : de 0 a 2 mc, le co se depose en ilots de bicouches, de 2 a 5 mc, les ilots de co coalescent, et une interdiffusion apparait, localisee a l'interface et resultant de la deconstruction de la surface d'au par le depot, puis au dela de 5 mc, la surface de l'au est recouverte par le depot, et l'interdiffusion est enterree par le co. L'etude de la dissolution de depots de co (600 k) sur la surface d'au (111) montre un lissage des ilots de co accompagne d'une segregation de l'au a la surface de ces ilots. La cinetique de dissolution detruit l'interface co/au par dissolution du co. Les etudes de l'ordre local par sexafs et de l'ordre a grande distance par drxir montrent que le co sur l'au (111) adopte la structure hexagonale compacte et son axe de facile aimantation est perpendiculaire a la surface. L'etude de l'ordre local met en evidence une epitaxie incoherente : le co garde ses parametres de maille en volume. Cette absence de contraintes montre que la contribution magnetoelastique a l'anisotropie magnetique des films minces de co est negligeable. L'analyse des contraintes par diffraction des rayons x en incidence rasante dans le depot de co met en evidence des contraintes residuelles. L'etude de la taille des domaines diffractants explique cette difference de resultats entre le point de vue de l'ordre local et le point de vue de l'ordre a grande distance : la taille des domaines diffractants reste faible pour tous les depots de co par rapport a la taille reelle des ilots. L'evolution des contraintes du film de co avec le depot sort du cadre de la theorie des deformations elastiques. L'etude de la croissance a temperature ambiante, de l'au sur du co montre qu'il n'y a pas d'interdiffusion a l'interdiffusion a l'interface au/co. Les contraintes du film de co par une couche d'au ont ete mises en evidence, prouvant ainsi la modification de l'etat des contraintes dans le film magnetique lors du depot de la couche de couverture. La structure cristallographique adoptee par l'au sur le co est la structure cubique a faces centrees maclee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 260 P.
  • Annexes : 224 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.