Can-may, may-might et might-could, ou l'interchangeabilité en question

par Stéphane Gresset

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Jacques Lecercle.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A cote des emplois respectifs clairement distincts de chacun des quatre auxiliaires du possible de l'anglais que sont may, might, can et could, ces modaux presentent, au sein des paires can/may, may/might et might/could, des cas dits d'interchangeabilite ou de quasiequivalence - notions dont nous interrogerons la pertinence en faisant appel a des travaux sur l'indetermination et la paraphrase. C'est a l'etude des conditions contextuelles dans lesquelles les trois oppositions en question sont susceptibles d'etre neutralisees, autrement dit a l'etude des co-textes, ou environnements contextuels, assimilateurs, qu'est consacre ce travail, notre hypothese etant que l'on peut cependant, a partir d'une analyse detaillee des differents parametres en jeu, mettre au jour des traits distinctifs signalant que le processus de neutralisation n'est, dans la tres grande majorite des cas, pas totalement abouti. Nous inscrivant a la suite des etudes qui, en la matiere, nous ont paru les plus convaincantes (coates, cotte, deschamps, gilbert, larreya notamment), nous proposons des modaux du possible une approche enonciative, au sens large, dans le cadre de laquelle des considerations d'ordre diachronique, stylistique et pragmatique ont toute leur place. Dressant, dans un premier temps, un etat des lieux des principales hypotheses a la fois sur la constitution de la paire can/may au cours de l'histoire de l'anglais et sur les emplois respectifs - des valeurs aux interpretations - de can et may en anglais contemporain, nous abordons ensuite successivement, et a travers l'etude d'un corpus d'anglais contemporain ecrit, britannique et americain (presse generaliste et scientifique, fiction, theatre), les paires can/may, may/might et might/could du point de vue de la problematique envisagee, celle de l'interchangeabilite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 474 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 151 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-139
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMc 183

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.