Châtelains et paysans de Saint-Hilaire-de-Loulay : transmission des terres et organisation sociale dans le bocage vendéen (1840-1995)

par Benoît Carteron

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Martine Segalen.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .


  • Résumé

    Saint-hilaire-de-loulay est longtemps restee sous la coupe economique et culturelle de grands proprietaires fonciers. La recherche aborde les relations entre la transmission des terres, fermes et proprietes, et l'organisation sociale de la commune depuis 150 ans. La problematique privilegiee est celle d'une continuite a l'oeuvre dans les modes de pensee, en depit des changements economiques et sociaux qui ont marque le bocage depuis la seconde guerre mondiale. Il s'agit d'expliquer des paradoxes apparents comme ceux qui, dans la region, font cohabiter dynamisme economique et respect des hierarchies anciennes. Malgre leur dependance, les fermiers/metayers des grandes exploitations chatelaines incarnent la famille communautaire et solidaire et la stabilite de lignees paysannes renouvelant au fil des generations leur fidelite ancestrale aux maitres reconnus et acceptes. Avec les fermiers, le modele egalitaire de transmission du patrimoine et la solidarite horizontale de la communaute s'accordent avec une logique inegalitaire par l'avantage accorde a l'aine-successeur. Dans un systeme domine par le chateau et son domaine, les fermiers depuis longtemps, plus que les proprietaires-paysans, se tiennent a l'abri de la misere et accedent a des formes d'influence et de consideration. Des exigences d'apparence contradictoires coexistent dans le systeme : respect conjoint d'un principe inegalitaire d'autorite et d'un principe egalitaire de solidarite, agissant aussi bien a l'interieur des familles que dans la collectivite locale. Chatelains et paysans partagent des references culturelles communes qui renvoient a l'univers religieux et au mythe chouan. Apres le controle des maires nobles sur la municipalite, l'acces au pouvoir du dernier maire de saint-hilaire permet de situer symboliquement les fermiers comme << heritiers du chateau >>. La dimension consensuelle de la vie politique prolonge le souci d'une recherche d'equilibre permettant de depasser les inegalites et les contradictions de classes. << l'equilibre dans l'instabilite >> marquant l'ancienne condition des fermiers et metayers pourrait bien constituer un facteur initial de la cohesion sociale dans le bocage.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Châtelains et paysans de Saint-Hilaire-de-Loulay : transmission des terres et organisation sociale dans le bocage vendéen (1840-1995)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 724 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 215 ref.

Où se trouve cette thèse ?