L'histoire du concept d'antiquité en France (XVe-XIXe siècles) : les contributions de l'histoire juridique et littéraire à l'émergence d'un concept périodologique

par DALIDA LATOUR JANKOWIAK

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Jacques Phytilis.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Entendue communement aujourd'hui comme la periode historique s'etendant du ive millenaire avant l'ere chretienne au ve siecle apres j. -c. , l'antiquite comme concept prend naissance dans le milieu humaniste des la seconde moitie du xive siecle en italie, puis dans le reste de l'europe aux xve et xvie siecles. L'antiquite est d'abord une idee, forgee par l'interpretation humaniste et renaissante dela culture greco-romaine, et represente alors le temps mythique de la perfection originelle. De cette conception, issue pour une large part des acquis juridiques lies aux redecouvertes successives du prestigieux heritage du droit romain, etait ne un moyen age, ere intermediaire comprise comme decadence culturelle, que la renaissance cloturait precisement en reinventant les valeurs greco-romaines antiques. Cette vision tripartite du temps de l'histoire posait les fondements intellectuels de la periodisation en antiquite. Moyen age, temps modernes. Au cours des xviiie et xixe siecles, l'essor de l'archeologie historique mais aussi prehistorique fait eclater le cadre classique de l'antiquite jusque-la circonscrite a rome et athenes, et assure son passage d'un temps mythique a un temps historique. Les decouvertes de pompei, herculanum ou troie, ainsi que les progres graduels de la connaissance des civilisations egyptienne et mesopotamienne determinent la conscience d'un temps de l'histoire remontant largement au-dela de la grece et meme au-dela de l'histoire, en forgeant un temps de la prehistoire, distingue du precedent par le critere culturel de l'ecriture. A ce titre, la configuration contemporaine du concept periodologique d'antiquite est la traduction scientifique et didactique des mutations epistemologiques successives qui affecterent les temps anciens de l'histoire, et que refletent et consacrent tant la science de l'histoire du droit que les manuels scolaires republicains des dernieres decennies du xixe siecle, 'siecle de l'histoire', et du debut du xxe siecle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 555 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-110
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.