Variabilité et caractéristiques du travail des matières osseuses au début de l'Aurignacien : approche technologique et économique

par Despina Liolios

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Michèle Julien.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude a consiste en une analyse technologique et economique de quatre ensembles d'industrie osseuse dates des debuts de l'aurignacien (geissenklosterie (jura souabe), la quina (charente), castanet (dordogne), isturitz (pyrenees-atlantiques)). En s'interrogeant sur la validite de la pointe a base fendue comme fossile directeur de l'aurignacien ancien, l'auteur a tente de comprendre les premieres formes d'organisation de cette production technique, et les modalites de l'apparition du travail des matieres osseuses au debut du paleolithique superieur. Loin d'etre homogene, cette production atteste d'une variabilite de fabrication des pointes a base fendue, et de l'organisation complexe et hierarchisee du travail des differentes matieres osseuses. En rupture avec le paleolithique moyen pour ce qui concerne les matieres travaillees, elle en conserve neanmoins la trace technique et economique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 360 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 334 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-87
  • Bibliothèque : Institut de Préhistoire orientale (Jales).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 407
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.