De la loterie nationale à la française des jeux (1933-1998) : contribution à une sociologie de l'état moderne

par Sandrine Collette

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guillaume Courty.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le 31 mai 1933 en france, une nouveaute budgetaire dont le succes et la duree sont alors a peu pres imprevisibles, vient d'etre votee : la creation de la loterie nationale. Aujourd'hui, ce mecanisme peu connu des finances publiques procure au budget l'equivalent de 5% de l'impot national sur le revenu. Sa suppression ne fait plus l'objet d'aucune discussion parlementaire, alors qu'il aura fallu quatorze annees (de 1919 a 1933) pour l'inclure dans une loi de finances. Le cadre de la sociologie de l'etat moderne donne sa dimension a l'objet un peu particulier qu'est le jeu : a la fois une pratique que l'on ne peut pas penser sans faire reference a l'etat, a ses missions, a son lexique de termes, et une activite qui permet d'elargir les frontieres communement admises comme celles de l'etat. Cette recherche s'articule autour de trois axes : en premier lieu, l'analyse de la genese d'une rencontre inedite entre le jeu et l'etat. Pour que la loterie soit votee en 1933, il a fallu que la valeur du jeu varie suffisamment pour que les parlementaires considerent qu'il etait acceptable de faire de ce jeu un jeu d'etat - mais il a aussi fallu que la valeur de l'etat varie, pour qu'on lui accorde la possibilite de faire autre chose que ce qui se faisait jusque la. En second lieu, il s'agit d'etudier l'inscription dans la duree d'une loterie adoptee, au depart, pour un an seulement. De la vocation sociale a la rentabilite d'entreprise, le jeu d'etat s'est acquis un nombre croissant de groupes d'individus interesses a ce qu'il continue - si bien qu'a un moment, il est devenu inenvisageable de le supprimer. Enfin, les usages sociaux du jeu d'etat sont au coeur d'une troisieme partie. La recherche se porte ici sur les joueurs et la signification sociale du jeu d'etat, puis sur les categories "gagnants" et "perdants" et la facon dont elles sont vecues au quotidien.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 446 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 212 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-82

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.