Luther et la philosophie : présence et usage de la théologie luthérienne dans les philosophies de langue allemande, 1760-1830

par Philippe Büttgen

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de ce travail est d'apprecier la pertinence d'un phenomene constant dans l'histoire de l'idealisme allemand jusqu'a hegel inclus (1770-1831) : la reference a l'action et a la pensee du reformateur allemand martin luther (1483-1546). Les professions de foi lutherienne abondent chez les philosophes, et pourtant luther lui-meme est un tres violent adversaire de la philosophie. Quel sens y a-t-il alors, pour des philosophes, a se reclamer de luther ? le but de la recherche effectuee, a l'intersection de l'histoire de la philosophie et de l'histoire des representations religieuses, a ete de comprendre la constante association operee par les philosophes de l'idealisme allemand (fichte, hegel, schelling, mais aussi herder, hamann, lessing) entre leur activite de philosophes et l'heritageprotestant. Il s'est donc agi de la construction d'une tradition lutherienne en philosophie allemande : a quels besoins a-t-elle repondu ? comment a-t-elle ete justifiee ? au-dela des jugements portes sur le reformateur, il a fallu determiner les concepts qui, dans sa theologie, ont attire l'attention des philosophes et ont ete soumis de leur part a une reelaboration. Il s'est donc agi de dresserune topique lutherienne, autrement dit un releve des principaux lieux investis par une philosophie partagee entre fidelite religieuse et ideal d'autonomie. Ces lieux sont au nombre de deux : il s'agit de la subjectivite et de la liberte. Une confrontation s'imposait entre l'usage de ces concepts par luther et l'usage, plus ou moins transforme, qu'en font les philosophes en invoquant l'autorite dureformateur. A travers ces comparaisons doctrinales (sur les questions du serf-arbitre, de l'interiorite. . . ), mais aussi a travers une etude des philosophies de l'histoire et des representations nationales, on a cherche a retracer avec luther la genese de la categorie de <<philosophie allemande>> et a definir son statut entre appartenances nationale, linguistique et religieuse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 404 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 225 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-73
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.