Les migrations Comores, France : logiques familiales et coutumières à Ngazidja

par Géraldine Vivier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue en 1999

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Résumé :Les migrations comores-France sont récentes mais elles s'enracinent dans une tradition migratoire ancienne qui se caractérise par une constante sur-représentation des migrants originaires de l'île de la Grande-Comore. Au-delà d'un contexte national de grande pauvreté et d'explosion démographique, cette sélectivité s'explique par l'existence, très prégnante en Grande Comore, d'un système coutumier qui impose à chaque homme et chaque femme, aînée de fratrie, d'accomplir la coutume du grand mariage qui seul octroie le statut de notable. Or, face à la monétarisation croissante et la surenchère qui affectent ce mariage coutumier, l'émigration s'affirme comme la stratégie optimale d'accumulation du capital nécessaire. Parce que ces logiques coutumières s'inscrivent dans un cadre villageois et familial, les dynamiques migratoires qui leur sont associées ne constituent pas un acte individuel mais un processus qui requiert la mobilisation des ressources familiales et de réseaux qui facilitent le départ et l'installation en france. Les migrations féminines comme masculines font donc l'objet d'importants investissements dont on attend les fruits. Néanmoins, chacun entretient un rapport varie à ces logiques initiales et plusieurs types de comportements apparaissent. Ils révèlent les interactions complexes qui résultent de l'appartenance aux communautés de départ et d'arrivée dans un espace migratoire bipolarisé. Tandis que les uns restent fidèles aux attentes familiales, d'autres remettent en cause le rôle qui leur est assigne. L'ancienneté de la présence en France, le niveau d'instruction, les difficultés rencontrées en France et la présence croissante de familles sont autant de facteurs qui suscitent une réinterpretation du rôle de migrant. Au niveau individuel ou associatif, l'on assiste ainsi a une évolution des rapports de genre et d'age qui interroge sur le devenir des logiques familiales et coutumières.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 344 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 136 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 99 PA10-32
  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : K3 VIVI 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.