La Gestion des actifs humains : le cas des hommes clé

par Nicolas Michel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard de Montmorillon.

Soutenue en 1999

à Paris 9 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les ressources humaines jouent un rôle central dans le développement et la détention des actifs immatériels, puisque ceux-ci sont très fréquemment "portés" par les salaries. Le départ des salariés de l'entreprise est susceptible d'amoindrir, voire de détruire ces actifs. Ceci crée un lien fort entre l'entreprise et ses salariés. La thèse appréhende cette problématique à travers le concept d'actif spécifique humain (ASH). Son objet est de déterminer l'impact des ASH sur la relation de travail et sur la gestion des ressources humaines. Nous proposons une analyse conceptuelle des ASH, une modélisation de la relation de travail en présence d'ASH, l'identification et l'analyse des modes de gestion de ces actifs, ainsi que l'élaboration d'une solution théorique a leur gestion : l'actionnariat spécifique des salariés. Dans la partie empirique, nous avons recours à un concept de substitution, celui d'homme clé. A partir des résultats d'une enquête menée auprès de 31 grandes entreprises, nous étudions les raisons pour lesquelles des salaries sont qualifies d'homme clé, et la gestion des ressources humaines qui leur est appliquée, afin de démontrer l'existence des ASH, et de valider les modes de gestion théoriques de ces actifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 225 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD PARI 1999 MIC
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.