À propos de la cause en psychanalyse

par Pascal Pernot

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de François Regnault.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    Freud découvre que la cause de la pensée et du désir est "défaut de traduction" entre les représentations verbales, que les mécanismes qui ordonnent l'inconscient subvertissent la rationalité reposant sur les a priori kantiens. Ils méconnaissent la linéarité du temps et la géométrie binaire de l'espace, du fait de la l'absence de la négation. Freud construit intrinsèquement à la clinique de l'inconscient un savoir conforme à ces données. La cause du manque est rapportée au hiatus entre les chaînes verbales. Cherchant à la situer extrinsèquement dans la science positiviste du 19e siècle, Freud en appelle à l'hypothèse causale erronée, mais alors acceptée, de la transmission phylogénétique du souvenir de la menace d'un père d'une horde primitive et de la culpabilité de son meurtre. Biologie, logique, ethnologie, linguistique, psychologie invalident cette thèse. La psychanalyse est divisée. L' "Ego psychology" continue à s'en réclamer. Jacques Lacan, tenant compte de ces critiques dès 1938, formalise la raison inconsciente, la rationalité de la cause subjective, la consistance de la psychanalyse à partir d'approches topologiques successives (graphes et surface pour l'intrinsèque, nœuds pour l'extrinsèque). Il soustrait l'analyse à la critique poppérienne de tautologie et ouvre un champ clinique rigoureux indépendant de la biologie et de la psychiatrie. Son avancée ouvre sur une éthique du contemporain sujet sans altérité. Elle permet la transmission du savoir construit dans une cure. La topologie des nœuds, après 1972, implique des considérations nouvelles sur la "passe", dispositif inventée par Lacan dans son École de psychanalyse pour sanctionner la fin d'une cure et garantir la formation du psychanalyste.

  • Titre traduit

    About the cause in psychoanalysis


  • Résumé

    Freud discovers that the cause of thought and desire lies in a "defective translation" between verbal representation, that the mecanisms governing the unconscious subvert the rationality founded on Kantian a priories. They ignore the linearity of time and the binary geometry of space as a result of the absence of negation. Freud develops intrinsically in the clinic of the unconscious a knowledge in harmony with these data. The cause of lack is attributed to the hiatus between verbal chains. Seeking to situate it extrinsically in the positivist science of the 19th century, Freud calls on the erroneous - but accepted at the time - causal hypothesis of the phylogenetic transmission of the memory of the threat of the father of a primitive horde and the guilt resulting from his murder. Biology, logic, ethnology, linguistics, psychology invalidate this theory. Jacques Lacan, taking these criticisms into account as early as 1938, formalises the unconscious reason, the rationality of the subjective cause, the consistence of psychoanalysis using successive topological approaches (graphs and surfaces for instrinsicness, knots for extrinsicness). He substracts analysis from the Popperian critique of tautology and opens a rigorous clinical field independent from biology and psychiatry. His advance opens up to an ethic of the contemporary subject without transcendent alterity. It allows the transmission of knowledge constructed in the cure. The topology of knots after 1972 implies new considerations on the "passe", a device invented by Lacan in his School of psychoanalysis to sanction the end of a cure and guarantee the training of the psychoanalyst.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (643 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 618-643. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3358/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.