Art et perception : essai d'esthétique cognitiviste

par Marcin Sobieszczanski

Thèse de doctorat en Art et technologies de l'image

Sous la direction de Edmond Couchot.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    On propose un cheminement vers une esthétique cognitiviste et une série de quatre études où cette esthétique apparaît comme méthodologie critique et clé de l'interprétation. L'art est perception car son matériau est le monde perçu, sa quête est de rendre présente l'existence de cette perception originale et son résultat est l'objet destiné à être perçu. On pratique une voie médiane entre : 1) le dualisme gnoséologique de Kant (la donation sensible d'objets assumée par l'entendement), confiné par certains aspects de la pensée de Husserl dans le solipsisme de la conscience absolue, 2) l'absolutisme de l'Esprit confondu avec le sujet des romantiques. Le sens se déduit à la fois : 1) des processus physiques et phylogénétiques de l'établissement de la conscience du monde, 2) de l'apparaître morphologique pensé par une philosophie structurant les résultats des sciences cognitives. L'art est une attitude doxo-thétique portant sur les perceptions du monde et opérant sur la base d'une ontologie du personnel, du concret et du momentané. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (379 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 355-376

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1720/1,2
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2873
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.