Fortificaitons napoleoniennes des villes portuaires; leurs, trace, architecture et consequences urbaines a gdansk et en europe

par SLAWOMIR SWIECIOCHOWSKI

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Pinon.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les fortifications napoleoniennes, construites ou projetees par les ingenieurs-fortificateurs francais pendant la periode du premier empire sont a ce jour relativement peu etudiees. La raison en est que pendant longtemps on considerait que napoleon, connu surtout pour ses exploits dans le domaine de la guerre offensive, n'etait pas interesse par les fortifications stationnaires defensives. Si cela s'avere relativement vrai en france; la situation en est toute autre dans d'autres pays faisant partie de l'empire. L'etude commence a gdansk, qui de par sa position geopolitique etait predestinee a devenir une des plus importantes des villes-"bases d'appui" ou des vestiges des fortifications napoleoniennes sont encore en place aujourd'hui. Cette ville ou ont travaille les plus grands fortificateurs de l'epoque: chasseloup-laubat, haxo, kirgener et dont le developpement des travaux etait suivi de pres par napoleon lui meme, servira de reference dans l'analyse des autres villes portuaires de l'europe, en passant par l'allemagne, la hollande, la belgique, la france, l'italie, la yougoslavie et se terminant a corfou. Les comptes-rendus, les memoires, les rapports de l'epoque font connaitre la facon d'aborder le probleme de la conception des fortifications par les ingenieurs, en fonction de la situation sur place, de la strategie generale et du developpement des evenements politiques. Les ingenieurs fortificateurs de cette epoque font de grands itineraires, elaborent des projets pour plusieurs villes. Tous les projets sont vises par le comite des fortifications a paris et dans la plupart des cas l'empereur lui meme donne ses propres directives. Ainsi, malgre les distances qui separent les villes etudiees, il est possible d'y retrouver des traits semblables. Ca travail vise aussi a etablir une typologie des traces et de formes d'architecture militaire utilises a cette epoque, en fonction de la strategie, de leurs auteurs, de leur position geographique et politique. Hormis les traites generaux de fortification il existe tres peu d'ouvrages sur les sujet. L'etude est donc basee essentiellement sur les archives: lecture des rapports et des plans, etablissement d'une correlation entre les informations ecrites et les informations graphiques et dans le cas de gdansk aussi des releves et analyses in situ.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 251 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 54 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2551
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 314
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.