Le Japon contemporain face aux étrangers : fortunes d'une politique d'immigration

par Gwen-Haël Denigot

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Bernard Cassen.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le japon, seul pays industrialise a n'avoir pas eu recours a de la maind'oeuvre etrangere en periode de haute croissance, commence a accueillir des travailleurs etrangers (majoritairement irreguliers) a partir du milieu des annees 80. La loi sur le controle de l'immigration est amendee en 1990, officiellement pour favoriser l'entree des travailleurs hautement qualifies et lutter contre l'immigration illegale, mais ne semble repondre ni a l'un ni a l'autre de ces imperatifs. Cette these examine, sur une periode de 10 ans, les reticences et les exigences qui sous-tendent une politique d'immigration en formation. Par une description minutieuse de l'elaboration et de la mise en oeuvre des politiques publiques, mises en perpective dans ; les contextes historique, geopolitique et intellectuel, nous avons cherche a deceler une coherence dans la juxtaposition des mesures gouvernementales et administratives apparemment contradictoires, qui s'exprime dans la maitrise que l'etat japonais exerce sur les flux migratoires. La place reservee aux travailleurs etrangers sur le marche du travail et la gestion des residents irreguliers demontrent que le japon entend dorenavant avoir un recours systematique a l'immigration. Par-dela les forces conservatrices qui informent encore en partie les prises de decision, la politique d'immigration qui se met en place est comparable aux exemples occidentaux, par la reconnaissance progressive de valeurs normatives. Les solutions retenues allient immigration familiale de longue duree et migrations temporaires de travail. En dix ans, le japon est passed'une interrogation sur l'opportunite de l'ouverture a la main-d'oeuvre etrangere a un questionnement sur les modalites d'integration des etrangers, qui sont i apprehendes comme des agents de modernisation. L'etude des mesures ; d'integration prises par les collectivites locales, l'examen du code de la nationalite et du debat sur le droit de vote des etrangers aux elections locales, esquissent une transfiguration des relations du citoyen et du national, renversant l'assomption classique du contrat social qui lie un individu a l'etat et instaurant ce qui risque d'etre la forme d'allegeance du xxie siecle : une citoyennete depouillee de nationalite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (925 f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 728-773

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : F 1265/1,2,3 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 651

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1581-1999-8
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.