L'alimentation extra-domestique et le travail : le repas de midi dans une entreprise nationalisée

par Marie-Line Jamard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Claude Grignon.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    Fondé sur une enquête par entretien et par questionnaire dans une entreprise nationalisée ce travail analyse le repas de midi pris pendant la journée de travail. Le temps alloue au repas de midi n'est pas seulement un temps contraint par le contexte dans lequel il s'inscrit le travail, ses règles, son organisation, ses conditions. I1 est aussi un temps que les individus s approprient aux plus près d'intérêts et de profits escomptes intrinsèquement liés a la place qu'occupe leur activité professionnelle et au rôle que celle-ci joue dans l'organisation d'une journée, et, au-delà, dans leurs conditions de vie et leurs modes de vie. Le repas de midi des actifs est une affaire de temps (durée, rythmes, moments, emplois du temps) qui s’entrecroisent, s'opposent et se renvoient les uns aux autres. Si dans l'histoire du travail la pause de midi est un acquis social au niveau local des métiers, des groupes et des individus c'est aussi un temps pris, et si possible un supplément de temps pris sur le temps de travail et, par la, une marque d'indépendance personnelle et d'affirmation de soi. En dispersant leur repas de midi sur plusieurs lieux de restauration, en se conformant moins à la représentation standard du repas pris a table, et en ayant plus souvent une autre activité le midi en plus ou a la place du repas, les femmes répondent pratiquement a leur souci de s'affranchir des servitudes domestiques. Cependant, la façon dont elles savent aussi détourner ces servitudes a leur profit contredit l'interprétation courante qui réduit la double journée à l'addition de deux temps d'activité. La pratique du repas de midi des hommes plus fideles a deux lieux de restauration et a un même type de repas, le repas complet, "tout prêt" ou "préparé sur place", mais pris à table et partage avec le groupe de pairs, correspond à leur statut social et a son principal corollaire, la valorisation de leur principale activité, le travail. Cependant la façon dont ils mettent au service de leur pause la culture domestique en prolongeant dans ta sphère professionnelle les profits qu'ils tirent de la primauté accordée à leur personne dans leur foyer contredit l'interprétation courante d'un univers masculin au travail qui se suffirait à lui-même.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [ANRT] à [Lille]

L'alimentation extra-domestique et le travail : le repas de midi dans une entreprise nationalisée


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 304 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 292-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E 1258 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [ANRT] à [Lille]

Informations

  • Sous le titre : L'alimentation extra-domestique et le travail : le repas de midi dans une entreprise nationalisée
  • Détails : 1 vol. (295-[10] p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • Annexes : Bibliogr.: f. 292-295
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.