Le concept de l'objet dans la psychanalyse : du phénomène à l'écriture

par Daniela Scheinkman Chatelard

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Badiou.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le concept d'objet appartient à la philosophie, à la phénoménologie, comme à la logique fregeenne. Avec la psychanalyse, Freud élabore un concept d'objet, originalement repensé par Lacan. De l'image de l'objet, on accède à l’écriture de l'objet, passage illustré par la littérature et la peinture. Les hypothèses de départ touchent le passage du phénomène, comme image et perception visuelle, au concept de la lettre, de l’écriture. Les trois parties de ce travail s’élaborent selon les trois catégories lacaniennes : imaginaire, symbolique et réel. La première partie souligne le versant imaginaire de l'objet, l'image conditionnant l’accès au symbolique. La deuxième partie étudie d'abord la perception, ou trace de la mémoire, en suivant l'esquisse pour une psychologie scientifique, ou Freud, analysant le fonctionnement neurophysiologique du psychisme, montre comment la perception, par l’expérience de satisfaction, fait passer le sujet de la demande au discernement et au désir : par l'action spécifique, l'organisme s'inscrit désormais dans la parole. L'on présente ensuite le schéma optique d'Henry Bouasse, repris par Lacan pour montrer la situation du sujet entre l'imaginaire et le symbolique. Analysant enfin la phénoménologie de la perception de Merleau-Ponty, et sa métaphore du doigt de gant au double mouvement d'inversion et de réciprocité entre visible et invisible, l'on passe à la géométrie projective, pour retrouver l'objet de la psychanalyse. La troisième partie. Sur le versant du réel : de l’écriture, se réfère d'abord au séminaire XIII- l'objet de la psychanalyse ou Lacan interprète les Meninas de Vélazquez comme un représentant de la représentation. Puis le passage de l'image de l'objet à l’écriture de l'objet dans son rapport à la lettre comme support du signifiant, est illustre par le conte d’Edgard poe, la lettre volée, et par le ravissement de loi. V. Stein, de marguerite duras, qui montre le franchissement de l'image vers l'objet, autour de la question de la femme dans son rapport à la lettre. Enfin le dernier chapitre, l’écriture de l'objet dans le texte, présente le désir exemplaire de Champollion qui lui ouvrit l’accès au déchiffrage des hiéroglyphes. Ainsi franchit-on la frontière entre imaginaire et symbolique, pour retrouver ce qui reste de la limite du symbolique, qui aboutit au réel de la lettre.

  • Titre traduit

    The Concept of object in psychoanalysis : from the phenomenon to its inscription as a letter


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (288 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 1245 TH
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.