Le problème linguistique de la référence des syntagmes nominaux en français et en japonais

par Hidetake Imoto

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Nicolas Ruwet.

Soutenue en 1999

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette etude presente un modele de linguistique generale des syntagmes nominaux. Au chapitre 1 je definis le nom comme un ensemble et le sens d'un nom comme la connotation de l'ensemble. Les notions centrales de la theorie des espaces mentaux de fauconnier, <<role>>, <<valeur>>, <<espace>>, sont egalement definies en termes de logique des ensembles. L'introduction de la notion d'espace et du principe d'identification elargit la possibilite d'application de la logique aux langues naturelles. Au chapitre 2, je donne dans ce cadre une reponse linguistique a la question classique de savoir quel est le sens d'un nom propre. Je defends la these dite de frege-russell selon laquelle le sens d'un nom propre est l'ensemble des proprietes de son porteur en employant les argument developpes dans le chapitre1. D'une part, le principe d'identification permet de designer par un nom propre son porteur, meme s'il ne possede aucune des proprietes considerees comme sens. D'autre part, la these de frege-russell fournit des avantages theoriques sur les autres theses: elle explique, par exemple, l'emploi attributif d'un nom propre comme dans "laforgue vient de decouvrir laforgue". J'adopte ainsi la these de frege-russell comme conclusion de ce chapitre. Les chapitres 3 et 4 sont des applications du modele que j'ai introduit dans les deux premiers chapitres. Au chapitre 3 j'analyse des expressions anaphoriques du francais: les pronoms "ce/il", les sn "le n/ce n" et les pronoms demonstratifs "celui-ci/-la". Le chapitre 4 est consacre aux demonstratifs japonais des paradigmes "ko-", "so-", "a-". A travers l'analyse de divers exemples, je constate que les traits d'eloignement attaches a chaque paradigme refletent la distance psychologique entre le locuteur et l'objet designe. Ces traits se concretisent dans leurs emplois textuels comme marqueurs d'espaces. Etant donne que le demonstratif francais n'a qu'un sens demonstratif et que le demonstratif japonais a un sens demonstratif mais possede aussiun trait d'eloignement, la comparaison de ces deux langues permet de mettre au clair les caracteristiques du sens demonstratif en general et des particularites des traits d'eloignement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 326-336

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : W 1225 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.