De la transmission mere-enfant du htlv-i et de l'interet d'un modele d'infection experimentale htlv-i chez un primate non-humain (saimiri sciureus)

par ABEL URETA VIDAL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de FRANCOIS LEMONNIER.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin d'obtenir de nouvelles donnees sur les facteurs de risque associes a la transmission mere-enfant du virus htlv-i, nous avons realise une etude retrospective sur l'infection htlv-i chez des enfants nes de meres htlv-i seropositives, dans une population de guyane francaise ou l'infection htlv-i est hautement endemique. Nous avons observe un taux brut de transmission du htlv-i de 9,7%, et de 10,6% si l'on considere uniquement les enfants allaites. La seropositivite htlv-i chez les enfants est associee a un titre eleve d'anticorps anti-htlv-i chez la mere (or = 2. 2), a une charge provirale htlv-i elevee chez la mere (or = 2. 6) et au sexe de l'enfant, les filles etant plus frequemment infectees que les garcons (13,8% vs 5,6%). Afin d'etudier l'histoire naturelle de l'infection htlv-i et de developper une eventuelle immunoprophylaxie active qui pourrait empecher une telle transmission, un modele animal d'infection experimentale htlv-i est necessaire. Nous avions deja demontre que les singes ecureuil (saimiri sciureus) infectes par htlv-i developpent une infection chronique. Nous avons determine la distribution virale dans differents organes ainsi que la reponse immunitaire antivirale chez des singes sacrifies a differents temps apres infection par htlv-i. Les cellules mononucleees du sang, la rate et les ganglions lymphatiques sont les tissus reservoirs du htlv-i. L'expression virale est detectee dans ces tissus uniquement a 12 jour post-infection (p. I. ). Des anticorps anti-htlv-i sont detectables 3 semaines p. I. Alors que la reponse cellulaire t cytotoxique anti-p40 t a x et anti-env n'est detecte que 2 mois p. I. Ces resultats sont tres similaires a ceux observes chez l'homme et indiquent que cet animal constitue probablement l'un des meilleurs modeles d'infection htlv-i chez un primate. Dans le but de produire des anticorps monoclonaux anti-cd8 du singe ecureuil, nous avons egalement clone et sequence les adnc des cd8 et du singe ecureuil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 p.
  • Annexes : 315 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.