Tumeurs neuroendocrines digestives et pancreatiques : facteurs pronostiques et caracterisation des anomalies genetiques

par Benoît Terris

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-François Fléjou.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le but de notre travail etait de preciser les caracteristiques morphologiques et pronostiques des tumeurs neuroendocrines digestives et pancreatiques humaines et de caracteriser leurs anomalies genetiques par une technique de cytogenetique moleculaire (hybridation genomique comparative ou cgh). Sur une large serie de tne duodeno-pancreatiques, nous avons montre que les proliferations peu differenciees etaient significativement correlees a un pronostic defavorable. L'etude de l'expression du gene cd44, effectuee par des techniques de biologie moleculaire et d'immunohistochimie, a mis en evidence une expression anormale d'une isoforme longue v6 principalement dans les gastrinomes. Il n'a pas ete observe cependant de correlation entre l'expression de cd44v6 et l'existence de metastases. Nos travaux ont egalement montre une forte expression du facteur angiogenique vegf (vascular endothelial growth factor) par les cellules endocrines digestives et pancreatiques a l'etat normal ainsi que dans une grande proportion de tne digestives et pancreatiques. Ces resultats suggerent que le vegf possede un role important dans le developpement de l'architecture vasculaire et contribue a la progression tumorale par le maintien de la differenciation specifique des capillaires associes aux tissus endocrines. L'analyse par la technique de cgh de 20 tne pancreatiques et digestives a conduit a decouvrir des deletions des regions 11q11-13 (renfermant le gene men1) et 16p dans 30% des cas et de nombreuses sur-representations chromosomiques des chromosomes 5 (55%), 14 (55%) et 7 (50%). Deux loci amplifies ont egalement ete decouverts en 19q13 et 17q11. Ce dernier correspondait a une amplification du gene her2/neu. Nos resultats suggerent que d'autres genes, associes au gene men1, participent a l'initiation et/ou a la progression tumorale endocrine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 p.
  • Annexes : 250 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.