Etude du systeme de secretion de type iii chez la bacterie phytopathogene xanthomonas campestris pathovar vesicatoria

par OMBELINE ROSSIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de ULLA BONAS.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'interaction entre la bacterie a gram negatif xanthomonas campestris pathovar vesicatoria (xcv) et ses plantes-hotes, le poivron et la tomate, est controlee par les genes bacteriens hrp (hypersensitive reaction and pathogenicity). Ces genes, situes dans une region chromosomique de 25 kb et organises en 6 operons, sont essentiels pour la pathogenie chez les plantes sensibles et l'induction d'une reaction de defense, la reaction d'hypersensibilite (hr), chez les plantes resistantes. Dix proteines hrp sur 22 sont homologues a des constituants de systemes de secretion de proteines, dits de type iii, chez des bacteries pathogenes de mammiferes et de vegetaux. Au debut de la these, nous avons fait l'hypothese que les genes hrp codent un systeme de secretion de facteurs de virulence. La construction de souches exprimant constitutivement les genes hrp a permis d'etablir des conditions de culture induisant la secretion de proteines. Au moins douze genes hrp participent a la formation de ce systeme de secretion. Cinq proteines induisant specifiquement la hr chez des plantes resistantes, les proteines d'avirulence avrbs3, avrbs3-2, avrrxv, avrbst et avrbs1, sont secretees par cette voie. Le systeme hrp de xcv secrete aussi les proteines popa et avrb respectivement issues des agents phytopathogenes ralstonia solanacearum et pseudomonas syringae, et, de maniere plus inattendue, la cytotoxine yope de la bacterie pathogene de mammiferes yersinia pseudotuberculosis. Enfin, deux proteines codees par les genes hrp, hrpb2 et hrpf, sont secretees par la voie de type iii de xcv. Nos resultats indiquent que hrpb2 serait necessaire a la secretion des proteines par la voie hrp, tandis que hrpf serait necessaire a leur transfert dans la cellule vegetale. Le systeme de secretion etabli permettra la decouverte de nouveaux facteurs de virulence impliques dans l'interaction entre xcv et ses plantes-hotes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 p.
  • Annexes : 198 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?