Etude biochimique et structurale d'un anticorps dirige contre la region pres2 du virus de l'hepatite b

par MARIA GIOVANNA PASSAFIUME

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de Graham Bentley.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En depit de l'existence de vaccins performants, le virus de l'hepatite b (vhb) reste le principal agent responsable du cancer primitif du foie, representant un probleme majeur de sante plusieurs regions du monde. L'analyse de la structure des antigenes viraux qui interagissent avec l'hote permettrait d'ameliorer l'efficacite d'une reponse immune. Dans ce travail, notre interet s'est focalise sur une des regions les plus antigeniques des proteines de surface du vhb, pres2, et sur son interaction avec l'anticorps monoclonal f124. L'epitope reconnu par cet anticorps comprend les residus 120 a 126 de pres2, l'asn123 etant glycosyle. Afin de caracteriser au niveau moleculaire les interactions entre f124 et son antigene, des etudes cristallographiques ont ete entreprises au laboratoire, pour lesquelles nous avons realise le sequencage des fragments variables des chaines lourde et legere de f124 etape qui s'averait essentielle pour la resolution de sa structure. Nous avons d'autre part construit et exprime dans un systeme bacterien un fragment monocatenaire des regions variables (scfv) de cet anticorps et se proprietes biochimiques et fonctionnelles ont ete caracterisees. Nous avons montre une reconnaissance specifique de ce fragment pour son antigene et une forte tendance a l'agregation a haute concentration. Par ailleurs, plusieurs essais de stabilisation de cet scfv ont ete realises. Dans le but d'etudier par resonance magnetique nucleaire (rmn) et radiocristallographie la structure de l'epitope reconnu par f124, nous avons construit des hybrides de maie portant le segment peptidique d'interet en position c-terminale. Trois hybrides ont ete exprimes, differant par la longueur de l'insert la proteine portante. Une forte interaction a ete observe entre ces proteines recombinantes et f124 en elisa direct, mais aucune liaison n'a pu etre mise en evidence par immunoempreinte, elisa de competition ou resonance plasmonique de surface. Les etudes de rmn ont montre pour les trois constructions une grande mobilite de l'extremite c-terminale des inserts, ce que confirment les donnees de diffraction des rayon x obtenus pour l'un des hybrides.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 p.
  • Annexes : 150 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.