Pharmacomodulation genetiquement controlee d'analogues nucleosidiques. Applications en therapie genique du cancer et de l'infection par le virus de l'immunodeficience humaine (vih)

par LAURENCE LOUBIERE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de DAVID KLATZMANN.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Parmi les medicaments synthetiques, les analogues nucleosidiques occupent une place essentielle. Cependant, leur efficacite est parfois limitee par une faible representation intracellulaire de la forme active ou par une toxicite trop importante. La strategie de pharmacomodulation genetique consiste a introduire dans des cellules cibles un gene codant pour une enzyme capable de moduler le metabolisme d'une drogue, dans le but d'augmenter son efficacite et/ou de diminuer sa toxicite. Nous avons developpe cette strategie dans le cadre de deux applications de la therapie genique: antitumorale et antivirale. La therapie genique antitumorale par la strategie des genes suicides a pour principe le transfert dans les cellules tumorales d'un gene codant pour une enzyme qui transforme une prodrogue non toxique en une molecule hautement toxique. Le gene de la thymidine kinase du virus herpes simplex de type 1 (tk-hsv1) est le couple de reference. Notre objectif etait d'ameliorer l'efficacite du systeme tk-hsv1/gcv dans le but d'augmenter son efficacite therapeutique et/ou de faciliter ses modalites d'application. Dans cette optique, nous avons compare les proprietes de quatre genes codant pour des tk de differents herpesviridae. Nous avons mis en evidence un nouveau couple gene suicide/prodrogue constitue de la tk du virus herpes equine de type 4 et du gcv qui in vitro est plus efficace que le couple de reference tk-hsv1/gcv. Dans le cadre d'une utilisation de la pharmacomodulation genetique comme strategie antivirale, nous avons choisi comme modele d'application le metabolisme de l'azt et son activite sur la replication du vih1. La formation de la forme active de l'azt est limitee par la deuxieme etape du processus de phosphorylation realisee par la thymidylate kinase (tmk) cellulaire. Nous avons montre que l'expression d'un gene codant pour une enzyme ayant une forte activite tmk (tk-hsv1, tmk d'origine murine ou humaine, modifiee par genie genique), en favorisant le metabolisme intracellulaire de l'azt, permettait de diminuer les doses d'azt necessaires au blocage de la replication du vih1. L'ensemble des resultats obtenus montrent qu'il est possible de moduler le metabolisme intracellulaire d'un medicament et d'ameliorer ainsi son activite therapeutique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 217 p.
  • Annexes : 218 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.