Etude des rearrangements de la region 17p11. 2 responsables de la maladie de charcot-marie-tooth de type 1a et de la neuropathie hereditaire avec hypersensibilite a la pression

par JUDITH LOPES

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Alexis Brice.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les objectifs de notre etude etaient d'etudier les mecanismes de recombinaison dans la region 17p11. 2, a travers l'analyse de duplications et de deletions reciproques d'une region de 1,5 mb, respectivement associees a deux neuropathies hereditaires dominantes, la maladie de charcot-marie-tooth de type 1a (cmt1a) et la neuropathie hereditaire avec hypersensibilite a la pression (nhhp). Ces duplications et deletions sont issues d'un crossing-over inegal entre deux sequences repetees de 24 kb flanquant la region de 1,5 mb, appelees cmt1a-rep proximal et distal. Nous avons montre que 75% des crossing-overs sont concentres dans la region nsii-ecori de 1,7 kb. L'etude des mecanismes chromosomiques, realisee sur 63 cas de novo avec un cmt1a ou un nhhp, nous a permis de montrer l'existence de plusieurs mecanismes chromosomiques : un mecanisme interchromosomique genere par une recombinaison entre deux chromosomes 17 homologues, un mecanisme intrachromosomique correspondant a une recombinaison au sein du meme chromosome 17, ces mecanismes ayant lieu au cours de la meiose maternelle et paternelle. Nous avons montre que ces mecanismes dependent du sexe du parent transmetteur : les rearrangements interhomologues intervenant preferentiellement au cours de la meiose paternelle, alors que ceux intrachromosomiques se produisent majoritairement lors de la meiose maternelle. Dans la deuxieme partie de notre etude, la localisation, par sequence, de 28 points de cassure de novo dans la region de 1,7 kb, a montre qu'un tiers des crossing-overs etait associe a des conversions. Ces resultats suggerent que les recombinaison en 17p11. 2 suivent le double-strand break repair model propose chez la levure s. Cerevisiae. L'observation chez deux patients d'une segregation post-meiotique valide ce modele, universel de la levure a l'homme. L'ensemble de cette etude demontre que les rearrangements en 17p11. 2 constituent un des modeles d'etude de la recombinaison le plus avance chez l'homme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 p.
  • Annexes : 237 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.