Determinisme du pouvoir pathogene d'erwinia amylovora sur ses plantes-hotes : caracterisation de proteines secretees par le systeme hrp

par Sophie Gaudriault

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Expert.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Erwinia amylovora, une bacterie phytopathogene responsable du feu bacterien sur les maloides, possede un systeme de secretion de type iii (systeme hrp) dont les composants sont codes par la region chromosomique hrp. Le systeme hrp est implique dans le pouvoir pathogene de la bacterie sur ses hotes et dans la capacite a induire une reaction hypersensible sur tabac. Le systeme hrp secrete in vitro la proteine hrpn, un effecteur de la reaction hypersensible et un facteur de virulence. Notre objectif etait d'identifier de nouvelles proteines secretees in vitro par le systeme hrp. Des resultats preliminaires suggeraient que la region adjacente gauche a la region hrp jouait un role dans le pouvoir pathogene de la bacterie mais ne codait pas de composants de l'appareil de secretion hrp. Cette region a ete sequencee. Six phases ouvertes de lecture, l'orf1, l'orf2, l'orf3, hrpw, dspa et dspb ont ete identifiees. Nous avons montre que l'expression de l'operon dspab est sous le controle du facteur hrpl et qu'il existe une activite promotrice constitutive en amont du gene dspb. La mise au point d'un protocole de preparation de surnageants de culture d'e. Amylovora a permis de montrer que les proteines dspa et hrpw sont secretees in vitro par le systeme hrp. La secretion de la proteine dspa est dependante de la proteine dspb et la secretion de la proteine hrpw est dependante du produit de l'orf3. La proteine dspb est un chaperon specifique qui se fixe sur la proteine dspa et controle sa traduction et/ou sa stabilite cytoplasmique. Une analyse fonctionnelle des proteines hrpw et dspa a ete initiee. La proteine hrpw est un effecteur negatif de la reaction hypersensible et n'a pas de role majeur dans le pouvoir pathogene bacterien. La proteine dspa est un facteur indispensable au pouvoir pathogene de la bacterie. Des outils ont ete mis en place pour effectuer une etude de la localisation de la proteine dspa dans la plante en situation d'infection.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 p.
  • Annexes : 191 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999PA077094
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.