Etude des voies de transport des proteines chez plasmodium falciparum

par SANDRINE COUFFIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de DENISE MATTEI.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le developpement intra-erythrocytaire de plasmodium falciparum, agent responsable du paludisme chez l'homme, s'accompagne d'un remodelage de la membrane de sa cellule hote, par l'alteration de ces composants intrinseques mais egalement par l'insertion, de nombreuses proteines parasitaires. L'absence de toute machinerie de synthese et de secretion des proteines dans un erythrocyte mature implique que le parasite met en place son propre systeme de secretion. Les mecanismes moleculaires impliques dans la secretion des proteines parasitaires sont peu connus. Cependant l'utilisation de la brefeldine a, in vivo, antibiotique fongique inhibiteur de la secretion des proteines dans les cellules eucaryotes superieures, a permis la mise en evidence de l'existence d'une voie de transport classique, i. E. Dans laquelles les proteines transitent par le reticulum endoplasmique puis l'appareil de golgi avant d'etre exportees dans la cellule hote et d'une voie de transport alternative, definie par son insensibilite a la brefeldine a, pour laquelle le cheminement et les mecanismes de secretion sont encore inconnus. Nous avons contribue a l'amelioration de nos connaissances des voies de secretion des proteines parasitaires par : _ la caracterisation d'un composant de la machinerie de translocation a travers la membrane du re chez plasmodium falciparum. Pfsec61, homologue de sec61, composant essentiel du complexe heterotrimerique formant le pore de translocation des proteines neosynthetisees a travers la membrane du re. _ l'identification du premier substrat parasitaire transitant par la voie alternative, pfhrpi. Le role joue par pfhrpi dans la cytoadherence et l'importance de ce phenomene pour la survie du parasite dans la circulation font de cette voie une excellente cible medicamenteuse. _ l'etude de la voie de secretion d'une autre proteine parasitaire, 41-2 nous avons mis en evidence l'existence chez p. Falciparum d'une seconde voie d'adressage des polypeptides a la membrane du re.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 p.
  • Annexes : 300 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.