Evenements precoces induits par les glycoproteines d'enveloppe du virus de l'immunodeficience humaine des les lymphocytes t cd4+

par CARLOS COITO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MORGANE BOMSEL.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Etat du sujet. Les lymphocytes t cd4+ sont l'une des cellules cibles majeures du virus de l'immunodeficience humaine (vih) et leur declin un marqueur majeur de la progression vers le stade sida. Le contact des glycoproteines d'enveloppe du vih, exprimees au niveau d'une membrane a la surface du virus ou de la cellule infectee, avec les lymphocytes t cd4+ induit differentes reponses telles que la fusion et l'apoptose. Ces deux mecanismes seraient inities par l'interaction des glycoproteines d'enveloppe du vih avec leur recepteur cd4 et leur corecepteur adequat ccr5 ou cxcr4. Nous avons cherche a determiner quels sont les evenements de ce contact qui dirigent les lymphocytes t cd4+ vers l'une ou l'autre de ces voies. Hypotheses. 1) le contact des glycoproteines d'enveloppe du vih avec leurs recepteurs a la surface des lymphocytes t cd4+ induirait tantot la fusion tantot l'apoptose. 2) ce contact induirait deux signalisations alternatives: l'une responsable de la fusion et l'autre de l'apoptose. 3) en fonction de la conformation ou de la localisation de cd4 et cxcr4 a la surface des lymphocytes t cd4+, le contact de ces cellules t avec l'enveloppe du vih induirait les voies de signalisation requises a la fusion ou a l'apoptose. Conclusions. Nos resultats suggerent que, des etats differents des lymphocytes t cd4+ sont requis lors de la fusion des cellules env avec les lymphocytes t cd4+ et de la sensibilisation a l'apoptose de ces cellules t par les cellules env. De plus, la fusion semble non seulement necessiter la colocalisation des recepteurs des glycoproteines d'enveloppe du vih mais aussi le regroupement de cd4 et cxcr4 colocalises dans une nouvelle structure membranaire a la surface des cellules cibles du vih. La formation de cette structure requiert l'activation par l'enveloppe du vih de la spla2 dans les lymphocytes t cd4+. Le role de la pi3k serait plus tardif que celui de la spla2 au cours de la fusion du vih avec sa cellule cible. La diminution de l'activite de l'ada et l'augmentation de p53 semblent impliquees mais non suffisantes, dans le mecanisme d'apoptose des lymphocytes t cd4+ induit par les cellules env.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 205 p.
  • Annexes : 289 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.