Regulation du gene de la lipoproteine lipase (lpl) : etude de la partie 5 du gene lpl chez le rat effet de l'atorvastatine sur les messagers du gene lpl

par LIONEL BEY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jacqueline Étienne.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La lipoproteine lipase (lpl) joue un role cle dans le metabolisme des lipoproteines qui hydrolyse les triglycerides contenus dans les vldl et les chylomicrons. Le rat est un modele animal souvent utilise pour etudier l'expression du gene lpl dans differentes maladies metaboliques, mais la sequence du promoteur lpl de rat n'est pas connue. Nous avons clone et sequence 976 nucleotides du promoteur du gene lpl de rat. Cette sequence a ete comparee avec les sequences de l'homme et de la souris. L'homologie entre les sequences nucleotidiques du rat et de la souris n'est pas aussi forte dans la sequence promotrice que dans la sequence codante. De nouveaux elements cis-regulateurs (comme caccc, gata, irs, krox, mef2, e-box, ccargg, et 1/2 vdre) ont ete identifies dans les promoteurs lpl de l'homme, de la souris et du rat. Ces nouveaux elements cis-regulateurs pourraient etre impliques dans l'expression du gene lpl dans les tissus adipeux et musculaire. Ces resultats ont fait l'objet d'une publication dans gene (bey et al. , 1998). D'autre part, des resultats preliminaires d'une etude pharmacologique avec l'atorvastatine sont presentes. L'atorvastatine est un nouvel inhibiteur synthetique de l'hmg-coa reductase qui diminue la cholesterolemie en inhibant la synthese de cholesterol endogene. Elle diminue aussi la triglyceridemie par un mecanisme peu connu. Nous avons emis l'hypothese que l'atorvastatine pourrait reduire une hypertriglyceridemie, comme le font les fibrates, en augmentant l'expression du gene lpl. Afin de confirmer notre hypothese, nous avons etabli un protocole pour mesurer par rt-pcr, le taux des arnm de la lpl dans des preadipocytes 3t3-l1 cultives en presence d'atorvastatine. Apres trois jours de traitement, l'atorvastatine induit, respectivement a 1 et 10 m, une augmentation de 31% et 51% du taux des arnm de la lpl.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 251 p.
  • Annexes : 420 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.