Formation et evolution des galaxies, observees dans l'infrarouge moyen

par HERVE AUSSEL

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de James Lequeux.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these a pour objet l'analyse et l'interpretation de deux releves profonds a 7 et 15 microns, effectues avec la camera isocam a bord du satellite iso. Apres avoir rappele l'utilite des releves pour l'etude de l'evolution des galaxies, les resultats obtenus aux longueur d'onde visible et les proprietes de l'emission des galaxies dans l'infrarouge moyen, je decris les methodes specifiques que j'ai mis en oeuvre pour l'analyse des donnees des observations profondes du champ de marano et du hubble deep field. Les comptages de galaxies qui sont obtenus sur ces deux champs a 15 microns presentent un fort exces par rapport a ceux obtenus avec des observations moins profondes lorsqu'ils sont extrapoles a l'aide de modeles sans evolution. Je montre que cet exces n'ai du ni a l'effet d'un constante cosmologique positive, ni a une mauvaise prise en compte des proprietes de lemission dans le moyen infrarouge des galaxies, mais au fait qu'une population de galaxies presente des signes d'evolution a cette longueur d'onde. En etudiant les proprietes de l'emission de ces galaxies dans l'infrarouge, je montre qu'elles ne sont ni des galaxies elliptiques, ni des galaxies ultralumineuses. A partir de donnees obtenues dans le visible, je montre que ces galaxies qui ont des couleurs typiques de galaxies spirales et des morphologies irregulieres, sont intrinsequement tres lumineuses. Il ne s'agit donc pas de la population de galaxies bleues et peu lumineuses qui est responsable de l'evolution detectee dans les relves effectues dans le visible. Enfin, en etudiant la raie de l'oxygene ionise qui est un traceur de la formation detoiles, je montre que cet indicateur est probablement eteint dans les galaxies detectees a 15 microns.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 350 p.
  • Annexes : 203 ref.

Où se trouve cette thèse ?