Une approche ethnologique du costume de spectacle, de ceux qui le portent à ceux qui le fabriquent : identité, savoir faire et transmission

par Sylvie Nguimfack-Perault

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Pascal Dibie.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Résumé

    On reconnaît l'individu de spectacle à son allure. On ne peut confondre l'acrobate avec la danseuse, la tragédienne avec le clown. Le costume de scène conjugué à l'attitude du corps constitue un puissant indicateur implicite sur le personnage représenté. Dans ce cadre, la danse et en particulier le music-hall où le paraître est porté à son comble constituent une référence obligée. La formation pour passer du statut de danseuse à celui de Girl est identique à une forme d'initiation. On en retrouve les ingrédients : le choc émotionnel (l'audition), l'isolement (la formation), la régression (le statut de "fille" qui est un statut de personne dépendante), la perte du moi (la conscience émoussée du sujet et le baptême en signe d'appartenance au groupe). Une mémoire spécifique est activée dès lors que le costume de scène st porté car c'est en fonction du port et des contraintes qu'il implique que la mémoire se construit. C'est aussi le passage définitif de la personne au personnage. La fabrication de ces costumes se fait par des artisans spécialisés : les artisans du spectacle. Représentants de savoir faire existants depuis le treizième siècle, ils se sont adaptés à l'utilisation de matériaux nouveaux. Ils sont les seuls à vivre l'état naissant de la création et le passage de la matière brute - à dompter - à l'objet fini, celui de l'esquisse à plat au volume. Ils sont tributaires du travail des uns et des autres tandis que l'artiste rassemble et porte chaque pièce du costume. Cependant les ateliers ferment un à un car leur économie n'est pas en adéquation avec cette fin de siècle. Quel avenir pour la jeune création, alors ? Quel devenir et quelle transmission pour ces savoir faire ?


  • Résumé

    We recognize the artist in the way he's dressed. We can't confuse between an acrobat and a dancer or a tragedian and a clown. The stage costume associated to a body attitude constitutes a strong indicator about the represented character. In the domain of dance, Music Hall is particularly interesting because of the extravagance of the stage costume. It will be our reference. The formation to become Girl is similar to an initiation. The observer will find all ingredients : emotional shock (audition), loneliness (during fomation) regression (being a Girl means depend on somebody), the new personality and the dull consciousness, the baptism as a sign of belonging to a new community. As a link of this particular formation, the body will have a new memory going beyond the fact of knowing dancing. This fact starts when one wears the stage costume and it's according to this fact that dancing bodies built specific memory. The making of these stage costumes needs a specific knowledge. Specialized handcrafts men possess it. They represent old french corporation of XIIIth century. They adapted ancient knowledge to new raw material. They are the only one to live the birth estate of creation : the transition of raw material to an object, from the esquiss to the volume. All handcrafts men depend on the others to see their creation in a full existence when the artist gathers and wears each part of the costume. However, workshops close one by one because of inadaptated economy. How will creation be going on ? How will knowledge be transmitted ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (122 f.;255 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 107 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1999) 117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.