Mensonge et politique : Les enjeux de la visibilité

par Zeynep Gambetti (Caglayan-Gambetti)

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Miguel Abensour.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif principal de l'étude est d'arriver à une compréhension du phénomène du mensonge dans son rapport à la politique, non pas du point de vue du menteur, mais du point de vue de la société. La conception éthique du mensonge ne saurait répondre à une telle interrogation, d'autant plus que l'éthique politique ne peut se confondre avec la moralité chrétienne. Le mensonge, en tant que forme de communication humaine, est toujours relatif au contexte, et le problème politique du mensonge concerne l'établissement des faits. D'abord, il est nécessaire de repenser le mensonge en tenant compte du contexte, de la relation entre locuteur et interlocuteur, des conventions de sens, et des exigences proprement politiques. Ensuite, il est possible d'établir trois paradigmes politiques du mensonge (les paradigmes sophistique, étatique et totalitaire) à partir d'une réflexion sur la nature de l'espace politique. La visibilité des faits dépend, d'une part, des dispositifs politiques formels ou structurels et, d'autre part, de l'hétérogénéité des modes de penser et d'agir dans une société donnée. Dans les conditions d'une visibilité non obstruée (la cité athénienne), lemensonge est relatif à l'ambigui͏̈té du monde humain et à la nécessaire discursivité de la formation de l'opinion. Dans les conditions d'une visibilité limitée (l'Etat moderne), le mensonge est relatif aux contradictions inhérentes à la division Etat/Société. Les logiques étatiques du mensonge sont conditionnées par les exigences de l'administration de la société, par le secret bureaucratique et par la fragmentation de l'espace social. Une absence radicale de visibilité (le régime totalitaire) aboutit à une totalitarisation du mensonge dans la mesure où il devient impossible de stabiliser les faits. La totalitarisation du mensonge annonce également l'éclipse de la politique en tant que mise en forme et mise en sens de l'existence commune.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 496 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1999)115

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.