Outillage lexicographique : le cas du dictionnaire national de Bescherelle dans l'évolution du dictionnaire de langue de la première moitié du XIXè siècle

par Elisabeth Bensoussan-Grimaldi

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Francine Mazière.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le Dictionnaire National de Bescherelle, 1846, un observatoire privilégié témoigne de l'évolution du dictionnaire vers l'outil linguistique de grande diffusion destiné à la didactisation du français : ouvrage complexe, à la fois encyclopédique et linguistique, articulé à une oeuvre faite d'ouvrages didactiques et grammaticaux. Considérant que le dictionnaire est fondamentalement hétérogène, nous avons choisi de le traiter dans une approche croisée confrontant les relations entre outillage lexicographique et discours. L'ouvrage est situé dans un double contexte : l'oeuvre de Bescherelle, et la série des dictionnaires monolingues du siècle. L'étude lexicologique de la terminologie dénominative éclaire la représentation interne de l'objet. La répartition des ouvrages publiés et leur classement selon le type, donnent des indices de sous-périodisation. Cette double perspective, typologique et technologique, conduit à interroger l'interaction entre éléments qui régissent globalité du dictionnaire et éléments microstructurels. Les composantes architectoniques : macrostructure, "ouverture", "armature" (liste d'outils), donnent à lire le programme informationnel, qui intervient dans la microstructure. La comparaison du Dictionnaire National avec les autres grands dictionnaires, dont le Dictionnaire de l'Académie, révèle les effets de la standardisation en cours : rigidification du système organisationnel, modélisation culturelle, et cloisonnement de la représentation sémantique. La composition de la microstructure, et le discours du dictionnaire montrent les tensions que manifestent le traitement du sens des mots entre encyclopédisme et langue, entre cloisonnement homonymique et polysémie. Marquage, exemplification, disposition interne de l'article, reconstruisent le sens, selon le modèle rhétorique classique, et installent dans la norme linguistique, l'ordre nécessaire à l'unité de la langue nationale.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Bescherelle's "Dictionnaire National" (1846) provides an excellent means of studying the evolution of the dictionary towards a wide scale linguistic instrument for the teaching of French : a complex work, both encyclopaedic and linguistic, comprising also didactic and grammatical perspectives. In view of the fact that the dictionary is a basically heterogeneous work, its analysis here derives from a dual approach in which the relationships between lexicographic devices and discourse are contrasted. The work is to be seen in a double context : Bescherelle's own life work and the series of monolingual dictionaries in the century. The lexicological study of the terminology of denomination sheds light on the work's internal representation. The appraisal and classification of published works reveal clues of sub-periods involved. This dual perspective, typological and technological, leads to an examination of interaction between governing the whole of the dictionary and micro-structural elements. The architectonic components - macro-structure, "opening", "framework" (lists of devices) - are keys to the informational programme which enters into the micro-structure. The comparison of the "Dictionnaire National" with other great dictionaries, including the "Dictionnaire de l'Académie", reveals the effects of standardisation in progress : the organisational system become fixed, a cultural model is elaborated and the semantic representation is partioned. The make up of the micro-structure and the discourse of the dictionary show the tensions manifest in the way word meaning is treated, between an enyclopaedic and a linguistic approach, or between homonymic lines of division and polysemy. Following the classical rhetorical model, meaning is constructed out of labelling, exemplification and the internal organisation of the article, and the order required for the unity of the national language is inscribed in the linguistic norm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 940 p.
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1999)113

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4910
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.