La néologie dans le domaine microinformatique professionnel en français et en anglais : création lexicale et explicitation de contexte

par Hélène Ganeval-Béciri

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Colette Cortes.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette étude lexicologique est centrée sur la communication spécialistes-utilisateurs dans le domaine microinformatique professionnel. A partir d'un ensemble de néologismes spécialisés, relevés en contexte dans la presse informatique française et anglosaxonne, et réunis sous forme de bases de données, on opère une analyse des particularités de la création lexicale, ainsi que des procédés de transmission du sens, en français et en anglais, dans les discours techniques intermédiaires (communication entre locuteurs de compétences différentes). Une étude comparative des procédés de création lexicale dans les discours généralistes et spécialisés montre dans ces derniers, à la fois certaines particularités des choix opérés (réutilisation massive du fonds spécialisé existant, abondance des composés syntagmatiques et des néologismes sémantiques, influence attendue de l'anglais sur la structure des créations françaises), et un fonctionnement d'ensemble identique à celui des discours généralistes, notamment en ce qui concerne l'importance des variantes lexicales. La fréquence des homonymes et synonymes relevés amène à une remise en question de l'exigence de bi-univocité du terme technique. L'étude des stratégies de transmission de la compétence lexico-cognitive dans les discours techniques intermédiaires fait apparaitre - le rôle central des contextes explicitants, qui ne comprennent pas seulement des définitions proprement dites, mais incluent l'apport non négligeable des indices isotopiques et situationnels - l'intégration au texte des énoncés définitoires, dont la forme et le contenu sont adaptés au type de texte et au lectorat cible - l'absence de définitions abstraites et générales, remplacées par des séquences informatives d'ordre essentiellement fonctionnel, centrées sur les objets et non sur les dénominations. On constate enfin une convergence des choix néologiques et définitoires, qui ont pour objectif une transparence optimale des créations lexicales et des discours où elles apparaissent. Cette transparence facilite l'appropriation par le lecteur d'un réseau notionnel, à des fins essentiellement pratiques. La communication ainsi établie entre spécialistes et utilisateurs est assurée grâce à un ensemble de procédés qui font partie intégrante du système linguistique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(577 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 65 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1999) 108
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 167

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4334
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.