Poésie et écriture (alphabet et idéogramme dans quelques exemples de poésie visuelle en France et au Japon)

par Marianne Simon-Oikawa

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Anne-Marie Christin.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Résumé

    La thèse examine l'utilisation de l'écriture dans deux types de poésies visuelles, les poésies calligrammatiques et les poésies spatialistes, qui illustrent les deux pôles constitutifs de l'écriture comme de l'image : la figure et l'espace. Ces deux tendances de la poésie visuelle, qui existent aussi bien en France et au Japon, forment les deux grandes parties de la thèse. A l'intérieur de la première partie, l'auteur examine d'abord quelques exemples historiques d'écritures figurées attestées dans les deux pays, avant d'aborder la période moderne et contemporaine en France avec Guillaume Apollinaire, Pierre Albert-Birot, Jean Tardieu puis Jean-François Bory. Elle étudie comment chaque poète investit la notion d'idéogramme de valeurs différentes: choisi par Apollinaire pour désigner l'une des formes de cette poésie nouvelle qu'il explore dans les années 1914-1918 avant d'être abandonné au profit de << calligramme >>, le terme apparaît chez ses successeurs tantôt comme une terminologie provisoire, tantôt comme un modèle fédérateur unifiant littérature et peinture, tantôt enfin comme un élément entrant dans la composition de poèmes mixtes. La deuxième partie est consacrée aux poésies de l'espace et en particulier au spatialisme, mouvement créé par le poète Pierre Garnier au début des années soixante, ainsi qu'à ses ramifications au Japon. L'auteur y défend la thèse que la poésie spatialiste, qui, dans ses discours théoriques se veut une poésie de la langue en général, est en réalité très précisément une poésie de l'écriture. Elle analyse les métamorphoses qu'y connaît la lettre alphabétique, et étudie les poèmes supranationaux élaborés en commun par Pierre Garnier et Niikuni Seiichi dans les années soixante et soixante-dix. Le dernier chapitre est consacre au travail de Niikuni Seiichi au Japon, et à la poésie visuelle japonaise dans son ensemble.

  • Titre traduit

    Poetry and writing (alphabet and ideogram in a few examples of visual poetry in France and in Japan)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(1035 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1999) 107
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4231
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.