Le monde du medicament a l'aube de l'ere industrielle : les enjeux de la prescription medicamenteuse de la fin du xviiie au debut du xixe siecle

par Pascale Gramain-Kibleur

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Morange.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin de repondre a la problematique des enjeux professionnels, sociaux, politiques et epistemologiques de la prescription medicamenteuse en france entre la fin du xviiie et le debut du xixe siecle, deux grandes parties sont distinguees : la premiere envisage l'ancien regime et la seconde l'apres revolution. L'hypothese principale est que ces enjeux trouvent a s'exprimer dans deux lieux distincts : les ordonnances medicales et les instances de labellisation des medicaments. Les deux parties identifiees sont traitees symetriquement, et debutent par une description lexicale des termes utilises dans l'orbe de la prescription medicamenteuse aux epoques considerees. Les differents types de prescripteurs potentiels sont decrits. En effet si, theoriquement, seuls les medecins diplomes des facultes de medecine ont le droit de prescrire, dans la pratique, les pharmaciens et chirurgiens, puis officiers de sante, prescrivent parfois, et surtout de nombreux charlatans pratiquent cette activite. Un corpus d'ordonnances est analyse pour chaque partie, ce qui correspond au premier lieu que nous avons identifie. Le second lieu est represente principalement par la societe royale de medecine et est personnalise par felix vicq d'azyr (son secretaire perpetuel) pour l'ancien regime. En ce qui concerne la periode post-revolutionnaire, la situation est confuse jusqu'a l'instauration en 1820, de l'academie de medecine. La revolution n'a pas constitue une rupture epistemologique, les enjeux de la prescription medicamenteuse sont des enjeux de societe et rendent necessaire une vision holiste de celle-ci.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 487-512 (290 ref.). Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 272439
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 100419
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 102050
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : X 1068

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2976
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3973
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 234021-36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.