Les constructions à prédicat de l'objet en français : aspects syntaxiques, interprétatifs et formels

par Émilie Guimier de Neef

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Hélène Huot.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur les constructions à prédicat de l'objet du français, configurations de type NOVN1x ou l'objet n1 est interprété comme le sujet du prédicat x. Nos objectifs sont la construction d'une typologie au delà de la variété catégorielle de x et l'analyse des cas isoles. Les tests syntaxiques mettent en évidence deux types de prédicats : les compléments et les modifieurs. Les compléments sont sous-catégories et comptent les attributs des verbes comme croire, trouver, rendre. . . , les infinitives et les relatives prédicatives des verbes de perception et les attributs introduits par comme des verbes comme considérer (comme est ici un complementeur). Les constructions infinitives et imbriquées (voici la solution que j'estime convenir / qui convient) sont aussi des constructions a complément prédicatif avec extraction obligatoire de l'objet. Ces configurations présentent une discordance entre structure de surface et structure sémantique (configuration dite à "montée du sujet en position objet") : trois compléments sont présents alors que le verbe est sémantiquement bivalent (l'objet est sans correspondance argumentale). Pour représenter cette discordance, on peut soit privilégier les constituants de surface, soit les relations sémantiques (construction à "petite proposition"). Nous montrons, longue discussion à l'appui, que la première solution est supérieure à la seconde. Les modifieurs prédicatifs sont des attributs directs et des attributs introduits par comme. Cette catégorie est non homogène : l'interprétation de l'attribut varie selon le verbe en présence (tu le bois chaud / tu l'as choisi bleu / il l'a fait trop étroit) ; l'attribut introduit par comme (j'ai choisi une pomme comme dessert) délimite la référence de l'objet {comme est alors une préposition). Notre analyse explique les propriétés syntaxiques des modifieurs attributifs, mais laisse en suspens la justification de leur interprétation. Nos propositions sont formalisées dans le cadre d'HPSG.

  • Titre traduit

    French object predicate constructions : syntactic, interpretative and formal aspects


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(421 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 161 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1992) 093

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3874
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.