Doctrines linguistiques et theologie dans les ecoles de la seconde moitie du xiie siecle

par Luisa Valente

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Irène Rosier-Catach.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail etudie les theories linguistiques elaborees par les theologiens du xiie siecle (seconde moitie). Le premier chapitre est consacre a l'etude des sources anciennes et du haut moyen-age de ces theories : la semantique chez aristote, boece et augustin, la theorie de l'impropriete dans les arts du discours et celle du discours theologique chez le ps. -denys, la predication categorielle dans le discours theologique chez augustin, boece et jean scot erigene. Les theories sur le langage theologique d'abelard, gilbert de poitiers et thierry de chartres y sont egalement analysees. Dans le deuxieme chapitre est decrite la theorie de l'impropriete et du sens tranpose du discours sur dieu pendant la seconde moitie du xiie siecle. Certains auteurs soutiennent qu'il y a des noms propres pour parler de dieu qui sont impropres pour parler des creatures, et viceversa (robert de melun, pierre lombard et pierre de poitiers) ; d'autres, que tout discours sur dieu est impropre (summa zwettlensis et invisibilia dei, simon de tournai, alain de lille). Les theories du second groupe apparaissent comme plus coherentes et philosophiquement plus pertinentes. Enfin, les theses de prevostin, etienne langton et guillaume d'auxerre sont analysees ; ces auteurs defendent la these de l'univocite des memes noms dit de dieu et des creatures. Le troisieme chapitre est consacre aux theories de la reference et de l'approche contextuelle de l'analyse linguistique elaborees dans les analyses des propositions trinitaires et des classes des noms divins. L'histoire du principe theologicologique "les sujets,sont tels que leurs predicats leur permettent d'etre" y est tracee, et le role de la theologie porretaine et d'etienne langton dans le developpement de la pensee medievale est mis en relief. Il est ainsi montre qu'il existe chez les theologiens du xiie siecle des developpements importants sur la plan linguistique et semantique et des interactions manifestes avec la logique terministe.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par J. Vrin à Paris

Logique et théologie : les écoles parisiennes entre 1150 et 1220


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 420 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 400 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3264
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par J. Vrin à Paris

Informations

  • Sous le titre : Logique et théologie : les écoles parisiennes entre 1150 et 1220
  • Dans la collection : Sic et non
  • Détails : 1 vol. (448 p.)
  • ISBN : 978-2-7116-1888-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [395]-424. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.