Etude du conditionnel français et de ses traductions en anglais

par Jean-Marie Merle

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jacqueline Guillemin-Flescher.

Soutenue en 1999

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le conditionnel français ne peut se traduire systématiquement en anglais par la forme would + bv. L'équivalence entre les deux se limite essentiellement à la prédiction indirecte et aux apodoses, a la traduction de certains cas de conditionnel conjectural (épistémique) et à la traduction de certains emplois hypocoristiques (atténuation de l'expression de la volonté) du conditionnel. L’invariant de will / would + bv, construit sur un héritage sémantique irréductible - congruence et orientation vers la validation - entraine nécessairement une dépendance interne (repérée a l'intérieur de l'énoncé), qui donne lieu aux trois emplois dominants de will / would - expression de la volonté, expression du probable, prédiction - dont les interprétations peuvent se superposer mais, toutes, respectent l'invariant. Cette étude s'appuie sur une recherche de l'invariant du conditionnel : plus abstrait que celui de will / would il s'agit de la localisation d'un virtuel, dans un plan autre que celui des coordonnées-origine. Le conditionnel est susceptible de dépendance externe (expression d'une subjectivité) et devra alors toujours se traduire par des formes autres que would + bv (journalistique, ludique, protases, relatives chimériques). A l'intérieur des segments-repères, l'emploi de will/ would ne pourra se faire que dans les cas où le sémantisme de will / would continue de s'appliquer.

  • Titre traduit

    A study of the french conditional and its translation into english


  • Résumé

    The modal verb would cannot be used blindly to translate the french conditional. The equivalence between the two forms is restricted to indirect prediction, the translation of apodoses, the translation of epistemic french conditional, and a few cases of tentative use of would. The basic value of will / would - congruence (subject-predicateadverbials) and prospect of validation - which stems from its etymology, entails internal dependency (contextual justification) and precludes external interference. Prediction, predictability and volition may co-exist or not, but the fundamental semantic value mentioned above will always remain valid. The basic value of the french conditional is more abstract : validation of the predicative relation is explicitly virtual and localized on a tuncal plane - disconnected from the nuncal coordinates (the speaker's or utterer's hic et nunc). The french conditional may be used in thetic (e. G. Protases) or subjective non prospective (e. G the so-called journalistic use of the conditional) utterances, in which cases (external dependency) the use of would is ruled out.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 326 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 104 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1780
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.